Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
CD9,99 €

Électronique - Paru le 15 avril 2013 | Ninja Tune

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Sur North Borders, son cru 2013, le producteur britannique Simon Green, alias Bonobo, continue ses travaux de rapprochement entre sonorités organiques et électroniques entamés en 2010 sur Black Sands. Malgré quelques envolées comme "Know You" ou "Ten Tigers", la tonalité globale de l'album est plutôt sombre et froide et les fans seraient en droit d'attendre plus d'homogénéité dans les travaux de Green, mais North Borders n'en constitue pas moins une bande originale de journée pluvieuse idéale. Ne reste plus qu'à attendre la pluie pour bien en apprécier toutes les qualités. © David Jeffries /TiVo
A partir de :
HI-RES1,49 €
CD0,99 €

Électronique - Paru le 21 janvier 2013 | Ninja Tune

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
A partir de :
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Électronique - Paru le 13 janvier 2017 | Ninja Tune

Hi-Res Livret
C’est de la Cité des Anges où il réside depuis peu que Simon Green a posté sa nouvelle missive intitulée Migration. Le soleil californien n’a pas brûlé pour autant l’inspiration du cerveau de Bonobo. Au contraire ! Le sixième album du très doué producteur et musicien britannique semble même s’enrichir côté textures sonores. L’influence de Bonobo sur la scène électronique de ces dix dernières années a beau être impressionnante, Green continue à composer la vraie fausse B.O. d’un monde sans frontière avec la même énergie qu’à ses débuts il y a déjà plus de 15 ans. Une bande son éclectique passant de la mélancolie à la furie, du soyeux au joyeux, bref proposant une large palette de sensations que Mister Bonobo décrit avec simplicité : « La vie a des hauts, des bas, des moments forts et des moments calmes, certains beaux, d’autres laids. La musique est un reflet de la vie. » Un Green pas si solitaire que ça puisqu’il a convié à ce Migration des complices tels que Rhye (Break Apart), Nicole Miglis de Hundred Waters ( Surface), le groupe marocain Innov Gnawa (Bambro Koyo Ganda) et l’Australien Nick Murphy alias Chet Faker (No Reason). On trouve même de tout sur la planète Bonobo ! Un sample de la voix de Brandy, des cordes, des guitares, des boucles de piano, la voix du maître de la folk music Pete Seeger, sans oublier des bruits d’un ascenseur de l’aéroport de Hong Kong, de la pluie enregistrée Seattle ou le moteur d’un bateau capté à New Orleans ! Un album vraiment dense à (ré)écouter à l’infini. © MD/Qobuz
A partir de :
CD5,99 €

Électronique - Paru le 29 mars 2010 | Ninja Tune

Le travail en solo de Simon Green alias Bonobo offre là encore sa texture riche et intensément truffée d'allusions, et se montre presque toujours à la fois simplement agréable et suffisamment complexe pour mériter une écoute attentive. Dans Black Sands, il explore tout une gamme de sous-genres électro sans succomber au dilettantisme ni y perdre sa voix personnelle : "Kiara" est un magnifique morceau de hip-hop instrumental qui inclut à la fois des cordes et des fragments de chants dubbés, alors que "The Keeper" (où intervient la chanteuse Andreya Triana) est une vraie chanson émanant du plus profond de l'âme, avec des chœurs langoureux et un beat glissant des plus envoûtants, effet que l'on retrouve sur un mode rythmique légèrement différent dans "Wonder When". Ceux qui ont été séduits par les travaux précédents de Green ne manqueront pas de raisons d'apprécier celui-ci. © Rick Anderson /TiVo
A partir de :
CD5,99 €

Électronique - Paru le 2 octobre 2006 | Ninja Tune

A partir de :
CD10,99 €

Électronique - Paru le 22 février 2019 | Fabric Worldwide

Alors que tant d’artistes sont projetés très vite très haut avant de sombrer dans les oubliettes du Billboard, Bonobo est de ceux qui avancent doucement mais sûrement. Depuis son premier disque sur Tru Thoughts en 2000, la popularité de Simon Green a augmenté par paliers. L’espoir de la scène électro indé passe vite un cap en signant chez Ninja Tune, dont il devient le best-seller en 2010, se constituant une base de fans sur laquelle peuvent compter tous les programmateurs de festivals. Son dernier album, Migration, en 2017, l’a rendu encore plus bankable en décrochant une nomination aux Grammy’s. L’institution londonienne Fabric tape donc fort en lui confiant le premier volume de Fabric presents, la nouvelle série de compilations de la maison, qui a mis fin aux légendaires séries Fabric et Fabriclive en 2018.Avec Bonobo, Fabric s’offre donc un nom qui n’est pas un habitué des platines du club, sans doute pour montrer qu’après vingt ans d’existence, la maison anglaise entend viser large. Mais même s’il est plus “concertiste” que DJ, Simon Green est un connaisseur de la musique électronique, et il le démontre avec une sélection d’actualité, la plupart des titres datant de 2018. On y croise ainsi le dernier espoir de la fusion électronique londonienne, Poté et ses percussions détonnantes sur Jacquot (Waters of Praslin) ou encore le superbe Femenine d’Olsen, un newcomer qui a signé son premier disque l’an passé sur le label new-yorkais Mister Saturday Night. ‎Le mix est largement dominé par de la house mélodique, qui rythmera parfaitement un trajet sur une route côtière, avec notamment le remix remarqué du Mirapolis de Rone par Laurent Garnier, et Flicker de Bonobo lui-même, qui lâche au passage un titre inédit, Ibrik, un track bien mellow tout en breakbeat avec des mélodies du Moyen-Orient. Résolument moderne, le Britannique cale tout de même quelques précieuses antiquités, comme Collage Of Dreams de John Beltran, extrait de son indispensable album Ten Days of Blue paru en 1996 sur Peacefrog, et Nia, un des premiers titres du duo star allemand Âme, extrait de leur 2e maxi, sorti en 2004 sur Sonar Kollektiv. © Smaël Bouaici/Qobuz
A partir de :
CD5,99 €

Électronique - Paru le 9 juin 2003 | Ninja Tune

Prodige electro révélé par l'album Animal Magic en 2001, Simon Green alias Bonobo fit l'objet de sérieuses enchères entre labels pour être enlevé à la structure Tru Thoughts. Avec Mute et XL Recordings sur les rangs, c'est finalement Ninja Tune qui décrocha le morceau, faisant du bassiste de Brighton un fleuron succédant à un Coldcut en voie d'essouflement.Premier album pour sa nouvelle maison, Dial "M" for Monkey (allusion à un épisode de la série Hanna-Barbera Le Laboratoire de Dexter) distille tout le savoir-faire de ce maître du downtempo. Passé un « Noctuary » flottant en apesanteur, l'oeuvre déroule une suite de thèmes obsédants comptant pas moins de quatre morceaux de premier choix avec « Flutter », « Pick Up », « Wayward Bob » et « Nothing Owed ».Colleur de sons, dresseur de rythmes hypnotiques, architecte des superpositions harmoniques, Bonobo fait figure de singe savant de l'electro. Cet appel à la détente s'avère irrésistible. © ©Copyright Music Story Loïc Picaud 2017
A partir de :
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Électronique - Paru le 17 novembre 2013 | Late Night Tales

Hi-Res
A partir de :
HI-RES2,24 €
CD1,49 €

Électronique - Paru le 13 novembre 2020 | Outlier

Hi-Res
A partir de :
HI-RES1,49 €
CD0,99 €

Électronique - Paru le 1 juillet 2019 | Ninja Tune

Hi-Res
A partir de :
CD0,99 €

Électronique - Paru le 19 octobre 2009 | Ninja Tune

Électronique - Paru le 22 février 2019 | Fabric Worldwide

Téléchargement indisponible
A partir de :
CD4,99 €

Soul/Funk/R&B - Paru le 24 juillet 2000 | Tru Thoughts

At first repulsive and overbrewed, Animal Magic slowly takes shape as a solid debut of narcoleptic downtempo. Which isn't too surprising: Bonobo's Simon Green is known for making friends with intelligent electronic adventurers Mr. Scruff and Amon Tobin, and choosing a moniker after a species of chimpanzee Chris Morris made famous. In fact, his fusion of encouraging trip-hop, helium voices, and sitars probably isn't the quickest way to get you humming in the bath. But intimation is rarely used in pop music, and when it's put up against an uncharacteristically emotional pallor ("Kota," "Sugar Rhyme"), you're rewarded for your patience. If you hear Lionrock's hypnogogic avant-splatter or the solar affection of Air, that's because Green shares their use of textural organics in the middle of low-key electronic mood music. Although the result is not as colorful as Lemon Jelly, or as amusing as Bent, there's a balance that's just as effective, using the power of suggestion instead of cleverness to avoid the pitfalls of so much half-realized, barely aware chill-out that's always been in the market ironically fighting so fiercely for attention. © Dean Carlson /TiVo
A partir de :
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Électronique - Paru le 6 octobre 2014 | Ninja Tune

Hi-Res
A partir de :
CD4,99 €

Trip Hop - Paru le 12 août 2002 | Tru Thoughts

A partir de :
CD0,99 €

Électronique - Paru le 13 octobre 2003 | Ninja Tune

A partir de :
CD5,99 €

Électronique - Paru le 9 mars 2012 | Ninja Tune

A partir de :
HI-RES1,49 €
CD0,99 €

Électronique - Paru le 1 décembre 2014 | Ninja Tune

Hi-Res
A partir de :
HI-RES1,49 €
CD0,99 €

Électronique - Paru le 23 septembre 2020 | Outlier

Hi-Res
A partir de :
CD2,99 €

Électronique - Paru le 31 mai 2005 | Ninja Tune

L'interprète

Bonobo dans le magazine
  • La bande à Bonobo
    La bande à Bonobo Désormais installé à L.A., l'Anglais Simon Green signe un superbe album kaléidoscopique plein d'invités...