Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES16,99 €
CD13,49 €

Électronique - Paru le 22 septembre 2014 | Warp Records

Hi-Res Livret Distinctions Pitchfork: Best New Music
Derrière le mystérieux et discret Richard D. James se cache sans doute l’un des plus influents bidouilleurs de la sphère electro de ces vingt dernières années. Les sculptures sonores du producteur et DJ irlandais imposent surtout leur complexité et la beauté de leurs architectures. Et comme à chaque fois que l’ermite sort de son trou, les oreilles se tendent avec excitation. Intitulé Syro, ce véritable nouvel album d’Aphex Twin est un choc. La première surprise est sans doute qu’il n’y a pas de surprise. James n’essaie pas de se réinventer ou d’opter pour des directions inédites. Non. Il creuse au contraire un peu plus profondément ses œuvres passées. Et ceux qui connaissent sa discographie sur le bout des doigts retrouveront, ça et là, des références plus ou moins claires à de vieilles compositions. Ainsi, Syro renferme des saveurs d’électro un brin old school on ne peut plus délicieuses. Surtout que comme chez tous les grands, le style est identifiable dès les premières secondes. Mais chacun des douze titres de l’album étant une petite merveille d’architecture sonore à part entière (minipops 67 [120.2][source field mix] qui ouvre l’album est un vrai sommet), impossible de ne pas tomber à la renverse de ce disque bien là pour durer et influencer des hordes de bidouilleurs en tous genres. © MD/Qobuz
A partir de :
CD13,49 €

Électronique - Paru le 4 novembre 1996 | Warp Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Quand le producteur le plus mystérieux et le plus éclectique de la planète électronique sort un album intitulé par son propre nom, sans se cacher derrière ses nombreux alias, il peut y avoir de quoi être surpris.En 1996, Aphex Twin commence à s'être fait une sérieuse réputation et boucle une grosse série de sortie maxis et d'albums (le cinquième en trois ans) avec ce disque typique de son style qui se rapprocherait le plus de la drum'n'bass. Mais il bien loin des poncifs du genre avec des basses rondes et puissantes, des beats cisaillés et syncopés à souhait, des sonorités acides et des nappes porteuses.Les dix plages durent entre trois et quatre minutes d'une rare densité avec des mélodies efficaces sans fioriture. Le résultat est donc à la hauteur de la réputation de l'homme : sérieux et surprenant. Les morceaux s'enchaînent agréablement avec une construction plaisante et sans temps mort. « Corn Mouth » vient toutefois vous écorcher l'oreille avec ses sons aigus contre-nature.Mais comme toujours, Richard James attire pour mieux faire fuir et vice-versa. Il enchaîne donc avec un morceau charmeur samplant des chants d'enfants et un autre encore plus enchanteur. De quoi être dérouté, mais aussi complètement séduit par cet artiste multiple qui présente sûrement son travail le plus abouti jusque dans son imperfection. Il finit de surprenrdre avec un mélange de didgeridoo, d'orgue, de flûte et de clochettes complètement assourdissant sur « Logon Rock Witch ». © ©Copyright Music Story Raphaël Richard 2015
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Électronique - Paru le 23 janvier 2015 | Warp Records

Hi-Res Distinctions Pitchfork: Best New Music
A peine remis de l’impressionnant Syro paru en septembre 2014 que le fan d’Aphex Twin doit déjà se pencher sur une nouvelle missive expédiée par son idole au premier mois de l’année 2015. Une missive très éloignée de la précédente. Car si Syro ressemblait à un retour aux sources des albums conçus par Richard D. James durant les années 90, Computer Controlled Acoustic Instruments pt2 se veut plus proche de la matière instrumentale. A coup de pianos préparés et de percussions convoquant métal et bois, le savant fou britannique construit des saynètes assez dépouillées mais tournant toujours autour d’envoutants motifs mélodiques. Un trip court de 28 minutes qui ne pouvait sortir que du cerveau en ébullition d’Aphex Twin. © MD/Qobuz
A partir de :
CD13,49 €

Électronique - Paru le 11 janvier 1993 | Warp Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
A partir de :
CD7,99 €

Électronique - Paru le 10 février 1992 | R&S Records

Ce premier album d'Aphex Twin est en fait la réunion de ses travaux dans le style ambient à la période indiquée, c'est à dire à partir de ses 14 ans. Les longues et douces plages qui s'étendent sur ce disque sont assez loin de ses travaux connus à l'époque de la publication du disque. Alors que les connaisseurs le savait acide, obscur et dansant, Selected Ambient Works propose des oasis calmes et apaisants.Il n'est pas question de danser ici avec des rythmiques au second plan et une forte envie de rêver, ce que son auteur avoue faire parfois éveillé. Les nappes de synthétiseurs sont envoûtantes au point de se laisser bercer sans attendre la moindre inflexion du son. Les nuances viennent s'infiltrer patiemment sans brusquer l'auditeur intrigué par tant de minimalisme.Chaque morceau est guidé par une basse sobre ou un clavier songeur et rares sont les mélodies qui voudraient surenchérir sur ces petits ensembles réussis et jamais lassant. C'est presque une surprise d'entendre apparaître la batterie de « Pulse Width », mais les tempos restent souvent en retrait à l'inverse des tentations qui viendront par la suite. Il faut attendre « Green Calx » pour revoir surgir un petit son acide et quelques excentricités.Richard James retrouve un peu de sa folie en mélangeant ses goûts. Il se fait ensuite plus classique avec des ambiances presque trip-hop notamment avec l'excellent « Schottkey 7th Path » et sa mélodie entêtante. Au fur et à mesure du disque, une certaine obscurité plane sur les morceaux avec un sentiment d'urgence qui s'installe insidieusement. Toutefois, sa musique est ici très abordable et séduira facilement même au-delà de la sphère électronique. © ©Copyright Music Story Raphaël Richard 2015
A partir de :
CD20,49 €

Électronique - Paru le 7 mars 1994 | Warp Records

A partir de :
CD20,49 €

Électronique - Paru le 22 octobre 2001 | Warp Records

Disque schizophrénique par excellence, Drukqs est l'oeuvre atypique d'un Aphex Twin dans toute son explorativité musicale. Tantôt calme et caressant, tantôt brusque et déconstruit. Les 30 morceaux, 15 par disque, offrent beaucoup de textures, d'ambiances et d'alternatives à l'auditeur qui ne peut qu'être dérouté. Certains titres sont imprononçables, l'imagerie paraît labyrinthique et la continuité inexistante. Richard D. James présente donc sa face la plus inaccessible, mais aussi la plus intéressante, la plus riche, la plus démente. Il apparaît à la fois machiavélique et génial de mêler une tendre mélodie avec cette explosive rythmique ahurissante sur «Vordhosbn». Seul un esprit au mental torturé peut produire le sombre «Omgyjya Switch 7» qui s'accompagne à nouveau d'un tempo hors-norme et l'enchaîner avec une petite pièce de piano rappelant Erik Satie. Car le maître de ces lieux ne s'est jamais embarrassé des conventions et il ne commence pas avec ce disque. Ses créations font donc entre quelques dizaines de secondes et plus de huit minutes proposant de minimales plages atmosphériques, des comptines au piano et de denses explosions drum'n'bass, même s'il reste toujours aussi difficile d'apposer une étiquette sur son style. Cet album est d'ailleurs sûrement le plus dur à classer avec tant de variété au programme. Aphex Twin y fait aussi bien fuser les BPM que planer les nappes de synthétiseurs et les plus ouverts ne s'y laisseront pas décontenancer. Car quand nos oreilles semblent perdues, elles retrouvent leurs marques avec des thèmes plus classiques, tel «Bbydhyonchord» qui séduit en toute simplicité. Le second disque est le reflet du premier avec la même diversité, les mêmes sensations surprenantes, le même tout autre chose. Le réussi «Meltphace 6» est ainsi précédé d'un message de répondeur des ses parents qui lui souhaitent un bon anniversaire enchaîné par quelques mystérieuses secondes d'harmonium. Plusieurs rumeurs ont couru sur ce disque dont la sortie fut plutôt imprévue. Son auteur aurait perdu la totalité des morceaux qu'il souhaitait publier et aurait offert à la place diverses productions non publiées à l'époque. Certaine mauvaises langues diront aussi qu'il a sorti ce disque fait de bric et de broc pour finir son contrat avec Warp avec qui il travaille encore. Ce qui est sur est que le résultat semble finement travaillé et n'a pas pu être conçu sans une recherche approfondie en matière de sons et de rythme. Sûrement son album le plus introspectif. © ©Copyright Music Story Raphaël Richard 2015
A partir de :
HI-RES5,99 €
CD4,49 €

Électronique - Paru le 15 novembre 2019 | Warp Records

Hi-Res
A partir de :
CD13,49 €

Électronique - Paru le 24 avril 1995 | Warp Records

A partir de :
CD1,99 €

Électronique - Paru le 22 mars 1999 | Warp Records

A partir de :
CD12,49 €

Électronique - Paru le 6 octobre 1997 | Warp Records

A partir de :
CD4,99 €

Électronique - Paru le 14 septembre 2018 | Warp Records

A partir de :
CD7,99 €

Électronique - Paru le 16 février 1998 | R&S Records

A partir de :
CD7,49 €

Électronique - Paru le 8 juillet 2016 | Warp Records

A partir de :
CD7,99 €

Électronique - Paru le 11 mai 2008 | R&S Records

A partir de :
HI-RES2,99 €
CD1,99 €

Électronique - Paru le 6 avril 2015 | Warp Records

Hi-Res
A partir de :
CD12,49 €
On

Électronique - Paru le 15 novembre 1993 | Warp Records

A partir de :
CD7,49 €

Électronique - Paru le 19 août 1996 | Warp Records

A partir de :
CD12,49 €

Électronique - Paru le 14 août 1995 | Warp Records

A partir de :
CD12,49 €

Électronique - Paru le 22 mars 1993 | Warp Records

L'interprète

Aphex Twin dans le magazine
  • La tournée du patron
    La tournée du patron Retour en force pour le maître Aphex Twin...
  • QIBUZ / Lundi 25 août 2014
    QIBUZ / Lundi 25 août 2014 Indiscrétions, confidences, relectures, révélations et news : chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. La vérité est toujours bonne à lire, non ?
  • La Route du Rock, collection été 2011
    La Route du Rock, collection été 2011 Le grand festival rock de Saint-Malo présentera sa 21ème collection d'été du 12 au 14 août avec notamment les Kills, Fleet Foxes, Cults, Battles, Aphex Twin, Okkervil River et Turzi.
  • Aphex Twin à la Route du Rock
    Aphex Twin à la Route du Rock La Route du Rock qui aura lieu du 12 au 14 août à Saint-Malo a annoncé des nouveaux noms, parmi lesquels Aphex Twin, artiste majeur de la scène électronique expérimentale.
  • Warp, 20 ans d’électrochocs
    Warp, 20 ans d’électrochocs Les 8 et 9 mai, la Cité de la Musique célèbrera le vingtième anniversaire du label britannique electro Warp avec des prestations d'Aphex Twin, !!! et Flying Lotus.