Artistes similaires

Les albums

19,49 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2005 | Blue Note Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qobuz Référence
15,49 €
10,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1964 | Blue Note Records

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Andrew Hill n’a jamais été le pianiste le plus médiatisé de l’histoire du jazz. Il n’en demeure pas moins un acteur essentiel mais surtout original. Sommet de la discographie de ce natif de Chicago, une session Blue Note captée le 21 mars 1964 qui rend parfaitement compte de son style, de ses prises de risque et de sa faculté à communiquer avec ses complices. Les complices en question sont ici Kenny Dorham à la trompette, Eric Dolphy au saxophone alto, à la clarinette basse et à la flûte, Joe Henderson au saxophone ténor et à la flûte, Richard Davis à la contrebasse et Tony Williams à la batterie. Comme en avance sur son temps, le jazz qui brille tout au long des cinq thèmes, complexes et beaux, ne se repose jamais sur les lauriers d’un swing facile et rassurant ou d’un hard bop à papa. Le feu d’artifice est total. Dans l’écriture des pièces de ce quatrième album pour l’écurie d’Alfred Lion et Francis Wolff, dans les solos, dans les échanges. Plus d’un demi-siècle après son enregistrement, Point of Departure est un appel d’air assez avant-gardiste. Le défrichage (flagrant sur Departure qui conclut le disque) de nouveaux territoires encore plus approfondis l’année suivante sur Compulsion!!!!! qu’Andrew Hill publiera également sur Blue Note. © Marc Zisman/Qobuz
10,99 €

Jazz - Paru le 20 septembre 1989 | Blue Note Records

9,99 €

Jazz - Paru le 21 octobre 2003 | CM BLUE NOTE (A92)

15,49 €
10,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1964 | Blue Note Records

Hi-Res
17,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2006 | Blue Note Records

23,49 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2005 | Blue Note Records

19,49 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2004 | Blue Note Records

13,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2000 | Blue Note Records

19,49 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1999 | Blue Note Records

Andrew Hill n’a jamais été le pianiste le plus médiatisé de l’histoire du jazz. Il n’en demeure pas moins un acteur essentiel mais surtout original. Sommet de la discographie de ce natif de Chicago, une session Blue Note captée le 21 mars 1964 qui rend parfaitement compte de son style, de ses prises de risque et de sa faculté à communiquer avec ses complices. Les complices en question sont ici Kenny Dorham à la trompette, Eric Dolphy au saxophone alto, à la clarinette basse et à la flûte, Joe Henderson au saxophone ténor et à la flûte, Richard Davis à la contrebasse et Tony Williams à la batterie. Comme en avance sur son temps, le jazz qui brille tout au long des cinq thèmes, complexes et beaux, ne se repose jamais sur les lauriers d’un swing facile et rassurant ou d’un hard bop à papa. Le feu d’artifice est total. Dans l’écriture des pièces de ce quatrième album pour l’écurie d’Alfred Lion et Francis Wolff, dans les solos, dans les échanges. Plus d’un demi-siècle après son enregistrement, Point of Departure est un appel d’air assez avant-gardiste. Le défrichage (flagrant sur Departure qui conclut le disque) de nouveaux territoires encore plus approfondis l’année suivante sur Compulsion!!!!! qu’Andrew Hill publiera également sur Blue Note. © Marc Zisman/Qobuz
9,99 €

Jazz - Paru le 7 novembre 2014 | Palmetto Records

19,49 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2007 | Blue Note Records

19,49 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2005 | Blue Note Records

Connue notamment pour la beauté atypique de ses pochettes, la maison Blue Note fait dans le conventionnel avec cet Andrew !!! enregistré le 25 juin 1964. Un choix esthétique d’autant plus étonnant qu’Andrew Hill fut l’un des habitués du label les plus avant-gardistes. L’idée était-elle de rendre plus cooooooool ce génial pianiste si aventureux ? En ouvrant la boite, le contenu explose heureusement au visage et reste du 100% Andrew Hill ! Faisant suite au génial Point Of Departure enregistré trois mois plus tôt, cet album réunit John Gilmore au saxophone ténor, Bobby Hutcherson au vibraphone, Richard Davis à la contrebasse et Joe Chambers à la batterie. Tous sont là pour jouer la musique de Hill, grand compositeur en plus d’être un virtuose du clavier. Une musique parfois osée mais renfermant toujours une incroyable force hypnotique. Une musique truffée d’accords atypiques, d’arrangements complexes et de dissonances belles et troublantes. Le rôle joué par le vibraphone d’Hutcherson est à cet égard étonnant, offrant des instants de légèreté et de grâce propres au timbre même de l’instrument et apportant l’effet d’un vent déstabilisant en certains instants… Écoute après écoute, Andrew !!! s’avère être un disque réellement fascinant, à l’image de ce pianiste singulier qu’il est grand temps de réévaluer. © MZ/Qobuz
8,99 €

Jazz - Paru le 31 décembre 1987 | Soul Note

2,49 €

Jazz - Paru le 10 décembre 2017 | Resurfaced Records

19,49 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2006 | Blue Note Records

19,49 €
Pax

Jazz - Paru le 1 janvier 2006 | Blue Note Records

9,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2001 | Blue Note Records