Votre panier est vide

Rubriques :
News

Jeu de mains, jeu divin

Par Max Dembo |

En voyage avec Laurent de Wilde et Ray Lema...

Ces deux-là n’ont pas arpenté des chemins balisés. Ni accepté les étiquettes. Bref, Laurent de Wilde et Ray Lema n’ont jamais conçu la musique, leur musique, de manière convenue. Le Congolais septuagénaire a parcouru la planète et ouvert très tôt sa culture aux mille vents de la musique venue des quatre coins du monde pour y déclencher de nombreuses rencontres toujours fertiles… De quinze ans son cadet, celui qu’on crût juste « pianiste de jazz » a multiplié les itinéraires bis, se retrouvant dans des contextes électro, slam ou reggae, sur une scène de théâtre ou sur la pellicule de documentaires, tordant à chaque fois son clavier avec énergie et foisonnement d’idées… Lorsqu’ils se rencontrèrent pour la première fois en 1991 sur un plateau de télévision, il s’est produit entre Ray Lema et Laurent de Wilde une étincelle que vingt-cinq ans de carrières respectives ont gardée intacte…

Sans doute fallait-il attendre ce quart de siècle pour que l’élan initial se transforme en un projet commun. Celui de deux pianos et de milliers d’idées récoltées au cours de leurs périples respectifs… Lorsqu’ils décident d’imaginer ce Riddles à deux pianos, Ray Lema et Laurent de Wilde savent qu’ils partagent le même credo : jouer le moins de notes possibles. Et juste les bonnes. Toujours ce fameux less is more, cher aux Anglo-saxons de goût. Aussi, les quatre-vingt-huit touches de leur instrument anéantissent ici les effets de manche tentants mais évidemment inutiles.

Ces touches noires et blanches créent au contraire une musique hybride fascinante qui entremêle des sémantiques venues du jazz comme de la musique africaine. Une fusion qui ne sonne pourtant pas comme de la fusion mais accouche plutôt d’une langue nouvelle, de sensations inédites que la complicité entre les deux amis rend encore plus impressionnante. Un voyage vraiment magique que ce Riddles...



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article