Votre panier est vide

Rubriques :
Sur Scène

Luna Classics emménage à Nyon

Par Tiphaine de Belloy |

Une envergure pas encore démentie pour la Luna Classics qui se tiendra du 19 au 31 août sur les rives du lac Léman de Nyon.

La Luna Classics revient cette année encore autour d’une programmation déclinée en quatre axes : Les grandes rencontres, les grands récitals, la soirée 100% et bien sûr la place offerte aux jeunes talents. Ce festival de musique, chant et danse, créé en 2006 sous le nom de St Prex Classics est devenu la Luna Classics depuis la création de sa nouvelle infrastructure scénique en 2012. Cet aménagement moderne sur la Place du Château ne dénature en rien les vieilles pierres de la ville. Les festivaliers pourront s’asseoir dans les arènes en bois à la géométrie calquée sur le Théâtre d’Epidaure et assister aux représentations dans un univers intimiste grand ouvert sur l’extérieur grâce à la conception de cette membrane gonflée à l'hélium volant à quelques dizaines de mètres au-dessus du bourg telle une seconde lune. Avec dix-sept concerts en treize jours, la saison promet d’être riche.

Luna Classics - © Festival de Luna Classics


La place du Château recevra le 19 août le pianiste argentin Nelson Goerner accompagné de Paul Meyer à la clarinette et la direction. Ce concert inaugural mettra en perspective deux grands de la musique accompagnés de jeunes talents sur des pièces romantiques avec Schubert, Mendelssohn et Chopin. Le 20 août, les festivaliers retrouveront Maxim Vengerov pour une seconde édition, accompagné du pianiste Vag Papian. Le violoniste russe fêtera ses 40 bougies en même temps qu’il jouera des œuvres de Saint-Saëns, Kreisler, Brahms ou encore Paganini. Le lendemain, le violoniste Julian Rachlin interprétera des œuvres de Piazzola et Ginastera autour d’une pièce originale du sud-américain Roberto Bolano incarnée par John Malkovich. Le vendredi 22, le Temple de Nyon recevra le pianiste Christian Chamorel et le violoniste Felix Froschhammer accompagné de son Gagliano de Naples de 1852, autour de grandes sonates de Beethoven et Brahms. C’est à 20h45 les 22 et 23 août que se rencontreront Ruggero Raimondi et Dee Dee Bridgewater pour deux soirées surprenantes entre classique et jazz. Le samedi 23 verra également se produire le pianiste Olivier Cavé sur de lumineuses œuvres de Haydn, Rossini, Bellini ou encore Donizetti.

Olivier Cavé- © Stefan Meyer


Un programme à travers les siècles, servi par la jeune voix de la soprano colorature Amelia Scicolone. Le lendemain, les festivaliers pourront entendre trois jeunes musiciens prometteurs réunis autour de musiques de chambres, qui participeront au Programme de Développement de Jeunes Talents durant deux ans. Le temps d’une soirée les frontières musicales seront décloisonnées avec la soirée 100% jazz le 24 août emmenée par Gary Burton et le Dizzy Gillepsie Afro-Cuban Experience. C’est encore une soirée étonnante qui se déroulera les 25 et 26 août sur la scène Luna avec la rencontre entre le danseur Steven McRae Principal du Royal Ballet qui dévoilera son talent de claquettiste aux côtés du pianiste Yuja Wang et du percussionniste Martin Grubinger. Le Temple de Nyon recevra le 27 août Gautier Capuçon au violoncelle et la jeune bulgare Liya Petrova au violon, tous deux accompagnés du pianiste Yuja Wang pour une rencontre entre parrain et jeune talent.

Gautier Capuçon- © Jean-Baptiste Millot pour Qobuz.com


Moussorgsky et Say seront à l’honneur le 27 avec le pianiste turc Fazi Say pour son unique récital de l’été. L’artiste abolira les frontières de la musique avec ses interprétations uniques dont l’« inspiration est un pont entre l’Europe et l’Asie». Le lendemain, la scène Luna recevra Gautier Capuçon et le pianiste Jorge Viladoms Weber pour accompagner les danseurs étoiles de l’Opéra de Paris Hervé Moreau et Stéphane Bullion. Un dialogue original sur une chorégraphie de Benjamin Millepied faisant partie du programme du Carnegie Hall de New York à l'automne prochain pour soutenir l'association caritative mexicaine Crescendo con la Musica. Le 29 août, le pianiste Menahem Pressler donnera son unique récital sous LUNA. C’est Nigel Kennedy qui clôturera la saison accompagné de Jean-Luc Ponty. Les violonistes se rencontreront pour une soirée qui promet d’être inédite les 30 et 31 août sur la scène Luna ! Qualité artistique, charme d’une ville médiévale, et instauration de la LUNA assurent le succès de ce festival que le Festival OFF vient compléter chaque soir avec ses concerts gratuits assurés par de jeunes musiciens.

Retrouvez plus d’informations sur le site de la Luna Classics.

À découvrir autour de l'article