Votre panier est vide

Rubriques :
Concerts, festivals et tournées

Un tour de France pour Vijay Iyer

Par Max Dembo |

En trio, le pianiste new-yorkais d'origine indienne viendra défendre son nouvel album paru chez ECM, Break Stuff, le temps de six concerts donnés dans l’hexagone.

Avec Break Stuff, son superbe nouvel album, sous le bras, Vijay Iyer se produit en France durant ce mois de mars. En trio, le pianiste jouera le 13 à Massy, 14 à Marseille, 15 à Béziers, 16 à Avignon et le 17 à Tourcoing. Il reviendra le 23 mai à Paris, à l’occasion du Festival Jazz à St Germain des Prés.

Remarqué au milieu des années 90 par Steve Coleman, Vijay Iyer ne cesse d’impressionner de disque en disque. Depuis plus d’une décennie, le pianiste new-yorkais d'origine indienne est unanimement salué comme l'une des grandes révélations du jazz contemporain. Un jazz dont il dépasse parfois les frontières comme lorsqu'il s’amuse avec le rappeur/chanteur/poète Mike Ladd… En 2014, avec Mutations, Iyer signait son premier album en tant que leader pour le label ECM. Un bel enregistrement qui élargissait considérablement la perception de son travail notamment grâce à une composition pour quatuor à cordes, piano et électronique.

Avec Break Stuff paru il y a quelques jours, il revient à la source du trio piano, basse, batterie. Entouré ici du contrebassiste Stephan Crump et du batteur Marcus Gilmore, ces deux complices depuis déjà plus d’une décennie, il embarque son style hérité de Thelonious Monk, Ahmad Jamal, Andrew Hill et Duke Ellington vers des sentiers rythmiquement osés, harmoniquement denses et d’une grande virtuosité. Cette configuration piano, basse, batterie est toujours un salvateur voire un nécessaire retour à ses propres fondamentaux pour les pianistes de jazz. Pour Vijay Iyer, c’est surtout un moyen de rappeler qu’il est l’un des meilleurs de la scène actuelle.



 Lire aussi

À découvrir autour de l'article