Votre panier est vide

Rubriques :
Concerts, festivals et tournées

Trans de Rennes 2013 : demandez le programme !

Par Max Dembo |

Du 4 au 8 décembre, Rennes se transformera en capitale des musiques actuelles avec l’édition 2013 des Transmusicales où sont attendus notamment Stromae, London Grammar, Luke Jenner ou bien encore Benjamin Clementine.

L’édition 2013 des Transmusicales de Rennes se déroulera du 4 au 8 décembre avec près de 90 formations invitées. La star du moment, Stromae, sera de la partie mais ne fera sans doute pas trop d’ombre à une programmation riche, assez alléchante et plutôt aventureuse comme l’ADN du festival l’a toujours montré. On pense notamment au trio London Grammar, à l’ex-Rapture Luke Jenner ou bien encore au jeune prodige soul et folk britannique Benjamin Clementine.

En faisant revenir, le 6 décembre au Parc expo de Rennes, Stromae à qui elles avaient offert sa première scène à l'issue d'une résidence il y a trois ans, les Trans craignent l'engorgement. « On est un peu submergés d'appels téléphoniques. Or Stromae ne sera qu'un artiste parmi les 23 qui seront à l'affiche ce soir-là », confie à l’AFP Béatrice Macé, qui anime avec Jean-Louis Brossard, le festival depuis sa création en 1979. « Ce sera un concert de Stromae certes, mais ce sera avant tout un concert des Trans, limité à une heure et quinze minutes. Aux Trans, le plus important est le concept de déambulation de salle en salle pour avoir le sentiment de diversité musicale », précise Béatrice Macé.

Benjamin Clementine


Autres voix présentes à Rennes en décembre, celles des Canadiens de Chic Gamine, de la Britannique Iva G. Moskovich et de son compatriote Fyfe. Parmi les autres sensations envisageables se profilent le choc disco du collectif new-yorkais Escort, le trip-hop des Sino-californiens Nova Heart, la funk pop made in New York d’Har Man Superstar, l'afro-electro des Anglo-nigérians d'Ibibio Sound Machine, le surf-rock oriental des Allemands d'Oum Shatt, le gypstep de Molotov Jukebox, la cumbia veloutée de La Yegros et la transe world des Ukrainiens de Drakhabrakha.

Luke Jenner


Côté dancefloor, les festivaliers pourront se lâcher sur les sons de Joris Delacroix, Boston Bun, The Crystal Ark et de The Midnight Beast. La scène française sera aussi représentée avec notamment le hip-hop de Rhume, la pop planante de Moodoïd, le rock d’Okay Monday, le noise de Dead et le rock mods des Travellers. Séquence nostalgie avec Les Nus, groupe rennais mythique des années 80, qui se reformeront le 4 décembre, avec Dominic Sonic en guitariste invité.

London Grammar – © Jean-Baptiste Millot pour Qobuz.com


En 2012 rappelle l’AFP, les Transmusicales de Rennes, qui ont affiché une fréquentation record de 60.000 spectateurs (dont une moitié de payants), s'articulent entre salles en centre-ville et scènes du Parc expo. Elles seront cependant privées cette année, pour cause de travaux, de l'un de leurs lieux les plus emblématiques : la salle de la Cité.

Le site des Transmusicales de Rennes

À découvrir autour de l'article