Votre panier est vide

Rubriques :
CONCERTS

Dix places à gagner pour le concert Bach des Dissonances, le 17 avril au TCE

Par Max von Theis |

Qobuzonautes parisiens, tentez votre chance de gagner cinq invitations pour deux personnes au concert unique, dans tous les sens du terme, de l'orchestre les Dissonances de David Grimal au Théâtre des Champs-Elysées le 17 avril à 11h : concertos de Bach pour un et deux violons, un régal

Avec les Dissonances, David Grimal, l'électron libre du violon français, a formé un ensemble à son image : ouvert à tous les répertoires, toutes les époques, avec une exigence et une volonté d’un autre temps. Partir dans une telle aventure réclamait non pas une forte dose d’insouciance ou même d'inconscience, mais surtout une volonté inébranlable de ne pas se laisser enfermer dans un star-system somme toute sclérosant. Plus de dix ans après la création des Dissonances, l'éclatant succès est au rendez-vous : c'est devenu l'un des meilleurs ensembles mondiaux de son genre, qui travaille sans chef - Grimal dirige du violon quand nécessaire, à l'ancienne, et mène les répétitions dans un esprit de collégialité qui exige pleine entente entre tous les membres, et encore plus pleine écoute, ce qui est bien rare dans les orchestres... On en aura une nouvelle preuve avec ce programme consacré à quatre concertos pour violon(s) de Bach, qu'il donnera avec la complicité de deux membres de l’ensemble, Hans-Peter Hofmann et Anna Göckel, le 17 avril 2016 au Théâtre des Champs-Elysées.

L'on commencera avec le Concerto BWV1060R, souvent donné dans une version (reconstruite dans les temps modernes d'après la version pour clavier qui nous est parvenue ; d'où sans doute la lettre R après le numéro, Reconstruit...) pour violon et hautbois, mais dont on sait que l'original était bel et bien pour deux instruments mélodiques solistes. L'on poursuit avec le Concerto pour violon en la mineur BWV 1041, dont l'autographe de Bach existe encore, à la différence du concerto précédent. L'on continue avec le Concerto BWV 1041 en mi mineur, conçu d'emblée pour violon, même si Bach lui-même en réalisa ultérieurement une version pour clavier en majeur - recyclage ! Et l'on finit ce brillant concert avec le célèbre et incontournable "Double concerto", une appellation qui n'est pas de Bach qui l'écrivit tout simplement comme un concerto pour deux violons... L'original nous a été légué dans le manuscrit autographe du Kantor pour les deux parties solistes, le reste étant de la main de Carl Philip Emanuel.

Qobuzonautes franciliens ou de passage dans le coin, tentez votre chance ! (Date limite de participation : 13 avril 2016 à minuit)

Accéder à l'événement Facebook

Lire le règlement complet