Votre panier est vide

Rubriques :
Sur Scène

Août Musical : demandez le programme !

Par Tiphaine de Belloy |

Dans la continuité du festival de Pâques s’ouvrira le 26 juillet la 13ème édition d’Août Musical à Deauville.

L’Août musical de Deauville réunira les nouvelles générations de chambristes pour une série de concerts. Cette antichambre du festival de Pâques, créé en 1997 par Renaud Capuçon, Jérôme Ducros, Jérôme Pernoo, Jérémie Rhorer et Nicholas Angelich accueillera une trentaine de jeunes solistes à la salle Elie de Brignac du 26 juillet au 9 août. Se retrouveront ainsi solistes et ensembles de chambre sous l’aile de leurs aînés.

Le bal s’ouvrira le 26 juillet avec La suite italienne de Stravinsky, Ma Mère l’Oye féériquement orchestrée par Ravel et le superbe Sextuor pour piano, violon, deux altos, violoncelle et contrebasse opus 110 de Mendelssohn. La jeune violoniste Alexandra Soumm accompagnée du contrebassiste Yann Dubost interprétera un duo pour violon et contrebasse de Penderecki.

Alexandra Soumm - © Balazs Borocz


La soirée se poursuivra avec la Sonate pour violoncelle et piano n°5 opus 102 n°2 de Beethoven et deux œuvres de Schumann interprétées entre autres par le jeune pianiste polyvalent Guillaume Bellom. Le 30, les Tchèques seront à l’honneur avec Janáček en première partie de programme et Dvořák en seconde. Le 1er août La Musica Notturna delle strade di Madrid opus 30 n°6, G.324 de Boccherinni, puis la superbe Sonate pour violoncelle et piano opus 65 de Chopin avec le talentueux Edgar Moreau seront retransmis en direct de France Musique. La soirée se clôturera avec le dernier quatuor dédié au prince Razumowsky, le puissant et exubérant Quatuor à cordes n°9 opus 59 n°3 de Beethoven joué par le Quatuor Zaïde.

Quatuor Zaïde - © Quatuor Zaïde


Le 4 août se succèderont des œuvres de Beethoven, Mozart ou encore Schubert et Brahms le temps d’une soirée placée sous le signe de l’est avec parmi d’autres jeunes artistes, Ismaël Margain au piano. Les Tchèques reviendront en première partie de la soirée du 5 août avec le Trio pour piano et cordes n°4 Dumky opus 90 de Dvořák et le Concertino pour piano et six instruments de Janáček. La soirée se finira avec le délicat Quatuor n°1 pour piano et cordes opus 15 de Fauré dédié au violoniste Hubert Léonard. Le lendemain, la soprano Armelle Khourdoïan accompagnera le pianiste Guillaume Vincent sur Cinq lieder pour piano et voix de Schumann. Schubert, Martinů et Tchaikovsky seront ensuite à l’honneur. Le 8 août la salle Elie de Brignac recevra encore une fois la soprano Armelle Khourdoïan et Guillaume Vincent, Révélation Soliste Instrumental aux Victoires de la Musique Classique de 2014, sur des œuvres d’André Messager.

Guillaume Vincent- © Jean Baptiste Millot pour Qobuz.com


Le répertoire français continuera avec la tragique Elégie pour piano et cor de Poulenc dédiée au génial corniste Dennis Brain et sa Sonate pour clarinette et basson décrite par Henri Hell comme « acide et tendre ». La sincérité et la sensibilité du Quatuor Hermès accompagnera le Quatuor à cordes n°15 de Schubert à l’architecture complexe. Le dernier jour du festival verra se produire le violoncelliste Bruno Philippe accompagné du singulier pianiste Guillaume Vincent sur les Cinq pièces dans le ton populaire de Schumann. Guillaume Vincent jouera ensuite des œuvres de Chopin avant qu’Ismaël Margain et le Quatuor Hermès n’interprètent le très romantique Quintette pour piano et cordes opus 44 de Schumann.

Réservations sur le site d'Août Musical

À découvrir autour de l'article