Votre panier est vide

Rubriques :
Sur Scène

Sonia Wieder-Atherton célèbre la mémoire de János Fürst

Par Marc Zisman |

Ravel, Schubert, Brahms, Janacek, Bartók et Beethoven : le 23 avril à la Cité de la Musique, la violoncelliste, accompagnée de la pianiste Imogen Cooper, interprètera un programme qu’elle a conçu à la mémoire du chef d'orchestre hongrois disparu en 2007.

Mercredi 23 avril, dans le cadre du cycle Le Jugement dernier, la Cité de la Musique accueillera un duo savoureux : la violoncelliste française Sonia Wieder-Atherton et la pianiste londonienne Imogen Cooper.

Kaddish et Enigme Eternelle, les deux mélodies yiddish de Ravel, ont été composées en 1914 pour voix et piano, puis orchestrées quelques années plus tard. La première est un kaddish, une prière qui affirme la présence de Dieu dans la mort, à l'instrumentation chatoyante et aux harmonies particulièrement expressives.

Autour de cette pièce, la violoncelliste Sonia Wieder-Atherton a conçu un programme à la mémoire de János Fürst, le chef d'orchestre hongrois disparu à Paris le 3 janvier 2007, avec qui elle avait enregistré en 2006 un disque consacré aux concertos de Bartók et de Chostakovitch. Un programme qu’elle interprètera donc avec Imogen Cooper et qui inclura Schubert (Impromptu en fa mineur D.935 n°1), Brahms (Sonate en mi mineur op.38), Janacek (Pohádka et Chant sur un poème morave), Bartók (Danses roumaines) et Beethoven (Sonate op.102 n°1).

Sonia Wieder-Atherton a été l'élève de Rostropovitch, puis de Natalia Chakhovskaïa avec laquelle elle a travaillé deux ans au Conservatoire Tchaïkovsky de Moscou, après avoir terminé ses études au CNSM de Paris dans les classes de Maurice Gendron et Jean Hubeau. En 1986, elle a été lauréate du Concours Rostropovitch.

Depuis, sa carrière s’est épanouie dans de nombreuses directions. Wieder-Atherton joue en soliste avec l’Orchestre de Paris, l’Orchestre national de France, l’Orchestre national de Belgique, le Philarmonique de Liège, le Philarmonique d’Israël, l’Orchestre Gulbenkian de Lisbonne, l’Orchestre de chambre de Lausanne, l’Orchestre philarmonique du Luxembourg. Elle est régulièrement invitée par de grands festivals internationaux : des Flandres, Shanghaï, Jerusalem, Musica, Strasbourg, Kuhmo, Monte-Carlo, Aix-en-Provence, Sintra, Bath, Ars Musica, etc.

Sonia Wieder-Atherton interprète régulièrement la quasi-totalité du grand répertoire pour violoncelle. Elle est l'une des interprètes privilégiés de compositeurs tels que Pascal Dusapin, qui écrit pour elle de nombreuses œuvres dont Celo (concerto pour violoncelle), Georges Aperghis, qui lui dédie Profils et Le reste du temps mais également Henri Dutilleux, Betsy Jolas, Ivan Fedele.

En musique de chambre, elle retrouve régulièrement les pianistes Imogen Cooper, Jean-Claude Pennetier, Laurent Cabasso, les violonistes Raphaël Oleg et Sylvia Marcovici, l’altiste Gérard Caussé et forme un duo rare avec la percussionniste Françoise Rivalland.

Le site officiel de Sonia Wieder-Atherton

Le site officiel de la Cité de la Musique

En vidéo, Sonia Wieder-Atherton interprète une prière juive :