Votre panier est vide

Rubriques :
Sur Scène

Choc des titans à la Cité: Beethoven Guy vs. Debussy Planès !

Par Marc Zisman |

Une intégrale des sonates de Beethoven en 9 concerts signés François-Frédéric Guy et une intégrale des œuvres pour piano de Debussy en 4 concerts par Alain Planès: c’est à la Cité de la Musique du 10 au 17 octobre.

Du vendredi 10 au vendredi 17 octobre, Beethoven affronte Debussy à la Cité de la Musique ! L'intégrale des Sonates pour piano de l’Allemand par François-Frédéric Guy ainsi que l'intégrale de l'œuvre pour piano du français par Alain Planès se répondront le temps de treize concerts.

Entre la mort de Beethoven (1827) et la naissance de Debussy (1862), il y a moins de quarante ans. Et c’est pourtant un abîme qui les sépare. Mais un abîme au-dessus duquel les correspondances se forment. Leurs œuvres pour piano dialoguent, par-delà les ruptures de l’histoire.

Nul autre compositeur n'aura peut-être autant changé notre manière de penser la musique que ces deux-là. Beethoven bouleverse les anciennes hiérarchies. Son œuvre puise sa violence dans le conflit de forces contradictoires. Rompant avec ce dramatisme, Debussy privilégiera, un siècle plus tard, des formes ouvertes, fragments d'éternité sans commencement ni fin. Au jeu de tension et de détente, il oppose le statisme en juxtaposant des agrégats ayant valeur d'objets sonores.

Ainsi donc avec Beethoven, la dynamique a acquis une valeur expressive, à l'égal de l'harmonie. Debussy, lui, avec son refus de développer, au sens beethovénien du terme, son refus de moduler, a bouleversé la relation qui liait musique et temps depuis les débuts de la tonalité.

Ces treize concerts de François-Frédéric Guy et Alain Planès redonnent chronologiquement le corpus pour piano de ces deux compositeurs; et ce sont en quelque sorte les œuvres qui dialoguent, en l’absence de leurs auteurs. Elles jettent d’étranges lumières l’une sur l’autre: le temps beethovénien est-il si narratif, épique ou héroïque qu’on le pense ? Et la durée, chez Debussy, est-elle vraiment le prolongement impressionniste de l’instant ?

Le programme complet et détaillé de ces 13 concerts

Le site officiel de la Cité de la Musique

Le site officiel de François-Frédéric Guy