Catégories :

Asa : interview et session Qobuz

Rencontre et session exclusive avec la chanteuse nigériane à l'occasion de la sortie de son troisième album, Bed Of Stone.

Par Marc Zisman | Interview | 4 septembre 2014
Réagir

Conduire une moto. Nager. Faire du roller. Ou juste aller danser au bal. Asa avoue n’avoir jamais fait tout cela. Ou du moins l’ancienne Asa. Celle d’avant Bed Of Stone, troisième album que la Nigériane vient de publier chez Naïve, quatre ans après Beautiful Imperfection, et sept après l’album éponyme qui lança sa carrière.

Ce besoin de faire ces choses simples comme celui de voyager sont à l’origine de ce nouvel album. De 2012 à 2013, Asa a donc voyagé. Des escapades à Lagos, Berlin, Londres, Paris et aux États-Unis. Des trips qui l’ont fait bigrement grandir au point que si ses deux premiers disques étaient ceux d’une fille, ce tome III est clairement celui d’une femme. A 32 ans, la chanteuse est pourtant toujours la même. Et son alliage soul, pop, reggae et folk est toujours bien là. Mais cette fois l’affaire est comme lustrée, brossée et astiquée judicieusement pour briller de mille feux. L’album de la maturité diront peut-être certains…

Épaulée dans la réalisation par le Britannique Blair MacKichan qui a notamment œuvré pour Lily Allen et Will Young, Asa signe un disque dont elle raconte ici la genèse, offrant en prime une petite session acoustique exclusive pour Qobuz avec Dead Again et Society.



 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters