Votre panier est vide

Rubriques :
News

Miles Kane, sixties au présent

Par Charlotte Saintoin |

Avec son brillant 4e album, le Britannique peaufine sa pop musclée teintée de rock'n'roll et surtout de soul vintage.

Après quelques années à Los Angeles, Miles Kane a repris le chemin de Londres comme celui des mélodies classieuses avec Change The Show. Changement de donne et retour à la Northern soul des années 60, comme il le fait déjà en substance sur les sorties de The Last Shadow Puppets avec son acolyte Alex Turner ou avec son supergroupe The Jaded Hearts Club (Matt Bellamy de Muse, Graham Coxon de Blur, Nic Cester de Jet, le guitariste Jamie Davis et le batteur Sean Payne des Zutons) qui, depuis 2017, reprend des standards de la soul et de rock’n’roll tombés en désuétude pour des concerts privés ou en studio (You’ve Always Been Here), sous les feux d’une critique plus que partagée. « J'ai essayé de faire des choses un peu plus dures, un peu plus rock, mais la chose à laquelle je revenais toujours était d'essayer de faire un album de Northern soul moderne, en gros ». Tombé dedans quand il était petit, grâce à des parents fans de Diana Ross ou des Temptations, Kane réalise ici son vœu chéri : un album entier façon Motown.

Et s’il patauge un peu au début, c’est sous l’impulsion de ses voisins Sunglasses For Jaws, un duo psyché de Bethnal Green dans le South London, que l’album (re)naît en studio. Ils y concoctent ensemble le frénétique Tell Me What You’re Feeling, puis Miles Kane décide de réenregistrer avec eux le reste du disque. En trois semaines, le tout est bouclé.

Résultat : des ballades rêveuses au piano (Coming Of Age), envolées soul en duo avec Corinne Rae Bailey (Nothing's Ever Gonna Be Good Enough), ou l’excellent Don’t Let It Get You Down, virée cuivrée cinétique digne d’un James Bond, introduite par Paul O’Grady alias Lily Savage, le tout rehaussé par le backing vocal de Holly Quin-Ankrah.

Au final, Change The Show a tout de l'album de la maturité en passe de devenir son meilleur.

ÉCOUTEZ "CHANGE THE SHOW" DE MILES KANE SUR QOBUZ

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article