Votre panier est vide

Rubriques :
News

Kittin & The Hacker, le retour

Par Smaël Bouaici |

Après 13 ans de silence, le duo culte de la scène électro du début des années 2000 signe un 3e album sans concession, impeccable cocktail de synthpop, d'EBM, d'acid et de techno.

Treize ans après, revoici le duo le plus emblématique de la scène électronique des années 90-2000. Montés au pinacle après le succès de leurs tubes 1982 et Frank Sinatra, tous deux présents sur leur premier album, Michel Amato (The Hacker) et Caroline Hervé (Kittin) ont stoppé brutalement leur carrière en duo en 2003, pour éviter de tomber dans une lessiveuse qui auraient décoloré leurs valeurs issues de la scène rave. Revenus en studio en 2009 pour leur second album Two, ils auront mis une nouvelle décennie avant de se réunir pour échafauder un troisième long format logiquement baptisé Third Album et qui correspond en tous points à ce qu’ils apprécient et respectent musicalement : en gros, l’électro de Detroit et des Pays-Bas, des artistes comme I-F, Drexciya, ou Dopplereffekt.

Un retour dans cette scène qui n’a jamais cherché la lumière et qui se complait dans des décors industriels, comme l’ancienne centrale électrique qui abrite le Berghain, auquel ils dédient Destination Ostbahnhof, un titre nostalgique d’une après-midi dans le saint des saints du clubbing berlinois. La palette esthétique de The Hacker n’a pas bougé d’un iota en vingt ans, entre synthpop, EBM, electro, acid ou techno, tandis qu’au micro, Kittin se permet de chanter (pour la première fois) en français, distillant ses piques ironiques sur Homme à la mode, avant de revenir à l’anglais sur le très new wave Purist et même au russe sur le rentre-dedans Soyouz. Une ambiance rétro industrielle, des titres qui vont faire vibrer les murs des warehouses, des lyrics espiègles… The Hacker et Kittin font un retour sans concession, et on n’en attendait pas moins d’eux.

ÉCOUTEZ "THIRD ALBUM" PAR MISS KITTIN & THE HACKER SUR QOBUZ