Votre panier est vide

Rubriques :
News

Ben Harper, from blues to soul

Par Stéphane Deschamps |

Avec le brillant "Bloodline Maintenance", le bluesman californien effectue un superbe virage soul qui lorgne vers ses aînés Otis Redding, Curtis Mayfield et Marvin Gaye sans jamais les plagier.

Le blues a toujours été le terreau de la musique de Ben Harper. Depuis son classique inaugural Welcome To The Cruel World en 1994, il l’a enrichi au fil d’une quinzaine d’albums d’influences rock, folk, soul ou gospel. Mais le seizième album qu'il publie, Bloodline Maintenance, est différent. Enregistré par le chanteur-guitariste californien sans son groupe connoté blues-rock les Innocent Criminals, il apparaît comme un grand et beau virage soul dans sa discographie.

Ben Harper semble avoir rêvé cet album après avoir écouté un best-of des plus grands classiques de la soul, inclus Sam Cooke, Otis Redding, Curtis Mayfield et bien sûr Marvin Gaye. A plusieurs reprises, des réminiscences de What’s Going On se glissent dans les chansons de Bloodline Maintenance, ou plutôt les inspirent. Des harmonies, un riff de guitare qui danse ou de saxophone qui pleure, une façon tellement subtile et sensuelle de chanter l’inquiétude.

Mais Bloodline Maintenance n’est pas pour autant un bibelot de faussaire ou de revivaliste comme il y en a tant et trop. Le sage Ben Harper sait qu’en matière de soul, rien ne vaudra jamais les originaux. Il chante la soul à sa manière, avec son expérience, ses sujets (le racisme, l’écologie…) et ses instruments de bluesman qui sonnent plutôt acoustique et rustique. Sans la débauche de moyens de la Motown, Ben Harper réinvente une soul domestique, sobre, qui économise ses effets, parfaite pour l’époque. Du premier titre a cappella, enraciné dans la tradition du gospel, jusqu'au dernier, Maybe I Can't, magnifique mélodie affranchie de toute influence, Ben Harper signe ici un de ses meilleurs albums, celui où il parvient à se renouveler sans jamais se renier.



ÉCOUTEZ "BLOODLINE MAINTENANCE" DE BEN HARPER SUR QOBUZ

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article