Votre panier est vide

Rubriques :
News

Romantique Ophélie

Par Clotilde Maréchal |

Schumann et Liszt au programme du nouvel album de la violoncelliste Ophélie Gaillard

Curiosité insatiable, goût du risque, appétit immodéré pour tout le répertoire du violoncelle concertant sans frontières ni querelles de chapelles, voilà sans doute ce qui distingue très tôt Ophélie Gaillard parmi ses pairs. La passion de la virtuose franco-helvétique ? Travailler à partir des sources, interroger le texte, mettre sa virtuosité au service du discours musical pour le faire infiniment aimer par chacun. Pour son nouvel album publié chez Aparté, elle s’attaque à Schumann et Liszt. Un violoncelle de Francesco Goffriller 1737 et un violoncelle piccolo anonyme flamand en mains, elle revisite le Concerto pour violoncelle et orchestre de Schumann ainsi que l’intégrale de la musique pour violoncelle et piano de Liszt.

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article