Catégories :

Dubstep, mode d’emploi

Le jeune James Blake déconstruit l’electro comme personne…

Par Marc Zisman | Vidéo du jour | 23 décembre 2010
Réagir

Il n’a que 21 ans, quelques titres seulement à son actif et son nom circule déjà pourtant frénétiquement chez les aficionados d’electro. Nouveau bidouilleur expert en dubstep, le Britannique James Blake a livré il y a quelques semaines un EP envoûtant, Klavierwerke, sur le label R&S. Entre l’emblématique Burial, Kode9 ou le jeune binôme Mount Kimbie, Blake (dé)construit une techno climatique, faite de nuages de pianos floutés, de beats maladifs et de voix venues d’un autre monde. Il revisite même Feist parfois… Pas étonnant que le très influent site américain Pitchfork ait sélectionné le jeune bidouilleur britannique dans son Top 2010…





Le MySpace de James Blake http://www.myspace.com/jamesblakeproduction



 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Vos lectures