Votre panier est vide

Rubriques :
Sur Scène

Une rentrée allemande pour le Philhar

Par Marc Zisman |

Brahms et Rihm, le 18 septembre, à Pleyel, au menu de la rentrée de l’Orchestre Philharmonique de Radio France dirigé par Myung-Whun Chung avec deux invités de marque : Natalie Dessay et Ludovic Tézier.

Le 18 septembre, à la Salle Pleyel, le Chœur et l’Orchestre Philharmonique de Radio France interpréteront Un Requiem allemand de Brahms, avec des interludes symphoniques de Wolfgang Rihm sous le titre Das Lesen der Schrift.

A la tête de la phalange parisienne depuis maintenant neuf ans, Myung-Whun Chung sera évidemment au pupitre pour cette soirée, Natalie Dessay et Ludovic Tézier étant les solistes de choix de cette soirée de rentrée.

C’est le 1er mai 2000 que Myung-Whun Chung est nommé directeur de l'Orchestre Philharmonique de Radio France. Né le 22 janvier 1953 à Séoul en Corée du Sud, le maestro reçoit tout d’abord une formation de pianiste. Il étudie conjointement la direction d’orchestre à la Mannes School of Music de New York, puis à la Juilliard School. En 1978, il devient assistant de Carlo Maria Giulini et, deux ans plus tard, est nommé chef adjoint de l’Orchestre Philharmonique de Los Angeles.

Directeur musical de l’Orchestre de la radio de Saarbruck de 1984 à 1990, premier chef invité du Teatro Comunale de Florence de 1989 à 1992, directeur musical de l’Opéra de Paris de 1989 à 1994, Chung dirige les plus prestigieuses formations (Orchestre Philharmonique de Berlin, Orchestre royal du Concertgebouw d'Amsterdam, l’Orchestre Philharmonique de Vienne, Orchestre du Gewandhaus de Leipzig, Orchestre Symphonique de Boston, Orchestre Symphonique de Chicago, Orchestre de Cleveland, Orchestre Philharmonique de New York, Orchestre de Philadelphie...).

Chef principal de l’Orchestre de l’Accademia nazionale di Santa Cecilia de Rome depuis octobre 1997, il est aussi le fondateur et le directeur musical de l’Asia Philharmonic Orchestra (formation constituée de musiciens venant de toute l’Asie et dont le but est de soutenir des causes humanitaires). Son contrat discographique avec DG l'amène à enregistrer des opéras, des œuvres de musique sacrée et de musique symphonique, principalement avec l’Orchestre de la Santa Cecilia et l’Orchestre Philharmonique de Vienne.

En 1988, Myung-Whun Chung a reçu le Prix Abbiati pour son engagement en tant que premier chef invité du Teatro Comunale de Florence et, en 1989, il s'est vu attribuer le Prix Arturo Toscanini. Depuis 1994, il a lancé des projets d’environnement pour les jeunes à travers des festivals de musique. Parallèlement à ses activités musicales, il a été de 1992 à 1997 ambassadeur auprès des Nations Unies pour le programme de lutte contre la drogue (UNDCCP) et a été nommé en 1995 «Homme de l’année» par l’Unesco. En 1996, le plus haut mérite culturel («Kumkuan») lui a été décerné par le gouvernement coréen pour sa contribution exceptionnelle à la vie musicale en Corée.

Le site officiel de Myung-Whun Chung

Le site officiel de l’Orchestre Philharmonique de Radio France

Le site officiel de la Salle Pleyel

À découvrir autour de l'article