Votre panier est vide

Rubriques :
Sur Scène

Sylvain Luc, corde sensible

Par Max Dembo |

Un envoûtant double album de standards et des concerts aux quatre coins de France pour le guitariste de jazz en cette fin d’année 2009.

Quelques semaines après la sortie de Standards, son beau double album de reprises (plus éclectiques les unes que les autres avec des relectures de Baden Powell, Michael Jackson, Jean Ferrat, Miles Davis, Daniel Balavoine, Charles Trenet, les Rita Mitsouko, Gainsbourg, Henri Salvador, Ellington, Michael Franks, les Beatles ou bien encore John Coltrane), Sylvain Luc promène sa guitare, seul ou accompagné, sur les routes de France jusqu’à la fin de l’année : le 16/10 à Hyères, le 22/10 à Marseille, le 23/10 à Dinard, le 6/11 à Pennes Mirabeau, le 26/11 à Villeurbanne, le 27/11 à Sète, le 28/11 à Monaco et le 17/12 aux Lillas.

Né en 1965 à Bayonne, Sylvain Luc découvre la guitare à seulement 4 ans, puis le violon et étudie le violoncelle pendant 10 ans au conservatoire de Bayonne. En 1988, il s’installe à Paris et devient arrangeur, compositeur et accompagnateur de nombreux artistes de variété (Catherine Lara, Michel Jonasz, Al Jarreau…), tout en conservant un pied dans le jazz en qualité de bassiste du trio de Richard Galliano et en tant que guitariste avec Eric Le Lann.

Dès lors les rencontres de Sylvain Luc ne cessent de croître. Elles lui permettent de travailler avec une multitude d’artistes, comme Wynton Marsalis, Steve Gadd, Lokua Kanza, Michel Legrand, Elvin Jones, Dee Dee Brigewater, Manu Katché, Stéphane Belmondo, Michel Portal, Bobby Thomas JR, Andy Sheppard, Alain Caron, Bernard Lubat, Steve Lukather, Keyvan Chémirani, Victor Bailey, Larry Coyrell, Al Di Meola, Didier Lockwood, John Mc Laughlin, Billy Cobham, Richard Bona et bien d’autres.

En 1993, Sylvain Luc devient l’ambassadeur des guitares Godin à travers le monde. À partir de ce moment, il multiplie les rencontres et enregistre en France comme à l’étranger. Piaia, son premier album, sort en 1993, suivra l’année d’après Petits déjà en duo avec son ami de longue date Louis Winsberg.

Ameskeri, duo tout en douceur, avec Stéphane Belmondo sort en 1999. L’année suivante, il enregistre Duet avec Biréli Lagrène qui se vendra en un temps record à plus de 70 000 exemplaires ! Summertime paru en 2009 prend le même chemin…

En compagnie d’André Ceccarelli et de Jean-Marc Jafet, ils fondent le célèbre Trio Sud et enregistrent leur premier album en 2000. Le groupe obtient la Victoire de la musique Jazz en tant que formation de l’année en 2003, suite à la sortie de leur second album Sylvain Luc Trio Sud en 2002. Suivra un autre opus, Young And Fine sorti début 2008.

En 2000, Sylvain Luc publie également deux autres albums : Nahia avec ses frères, Gérard et Serge, et Piaia Naia avec le talentueux Françis Lassus. En 2003, Ambre, album solo, voit le jour, 10 ans après Piaia. En 2006/2007, il sillonne les routes de France et d’Europe aux cotés de Michel Portal, Eric Longsworth, Olivier Ker Ourio, Jacky Terrasson ou Pascal Rey, suite à la sortie de son album Joko en 2006.

Janvier 2007, Luc est convié pour représenter la France aux cotés de Didier Lockwood et Richard Galliano par l’IAJE de New York (International Agency for Education of Jazz). Il enchaîne une série de concerts en solo, d’un mois et demie, dans le cadre de l’International Guitar Night (IGN) aux Etats-Unis et au Canada.

En 2008, on le retrouve dans la formation String Quartet avec Didier Lockwood, Victor Bailey et Billy Cobham. La même année, il remporte le Django d’Or en tant que musicien confirmé. Cette année enfin, Sylvain Luc enchaîne les concerts en solo, en duo avec Biréli Lagrène, Médéric Collignon ou encore Philip Catherine, en trio avec le Trio Sud, dans des projets All Stars au coté de Richard Bona, Steve Gadd ou encore Nomad’s Land Project constitué de Didier Lockwood, Ira Coleman, Bijan et Keyvan Chémirani. Récemment, il a été l’invité de Michel Legrand, à Paris Salle Pleyel, pour un concert célébrant les 50 ans de carrière du célèbre compositeur.

Sylvain Luc sur MySpace

Le site officiel de Sylvain Luc

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article