Votre panier est vide

Rubriques :
Concerts, festivals et tournées

Nuits du Sud et du monde...

Par Eva Sauphie |

Les Nuits du Sud se tiendront à Vence du 8 juillet au 7 août avec 12 live et plus de 30 artistes.

Pour sa 13e édition, le festival Nuits du Sud propose comme chaque année, un plateau d’artistes représentant les musiques du monde, qu’elles soient traditionnelles, actuelles ou émergeantes. Au programme cette année, Susanne Vega, Youssou N’Dour, Mickey 3D, les remix vintage de Ben l’Oncle Soul, la voix suave de Layori, le groove sensuel de Rokia Traoré, et funky de Bibi Tanga & Selenies, la dancehall d’Admiral T, et tant d’autres.

Située non loin de Nice, au cœur du Moyen Pays, Vence accueille depuis 12 ans ces Nuits du Sud. Le festival est devenu un événement incontournable dans le paysage azuréen. Son succès tient à une programmation alliant diversité, découvertes, qualité musicale et une tarification accessible. La programmation du festival ne reste pas cantonnée à un style défini, elle est ouverte à toutes les musiques du monde. L’objectif de Téo Saavedra, directeur du festival, étant de faire de l’événement un terrain d’exploration musicale et culturelle, et un défricheur de talents.

Aussi des légendes de la musique viendront ensoleiller les Nuits du Sud, tels que Youssou N’Dour et ses rythmes traditionnels venus du Sénégal , teintés de chants « wolof », le tout au service d’une pop world moderne, ou bien la folkeuse américaine Suzanne Vega, célèbre pour son tubesque Luka.

Les Nuits seront aussi rythmées par des artistes émergeants, mais non moins talentueux. Ben l’Oncle Soul surfera sur la vague de la Motown et nettoiera à sec des tubes comme Crazy de Gnarls Barkley ou Seven Nation Army des White Stripes, tout droit sortis de son premier LP Soul Wash.

La Place du Jardin groovera au son de Bibi Tanga et les Selenies, toujours accompagné du sorcier des platines, le Professeur Inclassable. Ces cinq musiciens au look de jazzmen fifties feront vivre une odyssée au travers de la soul, du funk, du rhythm’n’blues et du hip hop. On reviendra à l’Origin du genre avec Layori pour un voyage entre harmonies afro et jazz. La chanteuse nigériane offre un même timbre suave et chaud que Tracy Chapman, et une même rondeur et léger voile dans la voix que Sade.

Le 16 juillet ce sera La Grande évasion poético-pop avec le guitariste et parolier français Mickey 3D. Et le même jour, le groupe lyonnais Le Peuple de l'Herbe mariera electro, rock, hip-hop et reggae. L’Américaine Iris Stevenson, reine du gospel et professeur à la Crenshaw High School de Los Angeles, invitera son Crenshow Gospel Choir à venir chanter en a capella sur du gospel, jazz, blues et sonorités africaines aux confins des «negro spiritual songs ».

Enfin, les Nuits du Sud ne verront pas le jour grâce au leader du groupe Super Diamono, Omar Pene, la sensuelle Natacha Atlas, le Shibusa Shirazu Orchestra et son mélange atypique de jazz-funk, pop japonaise et sons balkaniques, les Jamaïcains Toots and the Maytals et leur reggae ska, la dancehall guadeloupéenne d'Admiral T et son nouvel opus Instinct Admiral, le groupe chillien Chico Trujillo, la poésie malienne de Rokia Traore, sans oublier Axel Red, Luz Casal, George Clinton et Parliament Funkadelic, Asere, Grupo Fantasma, Baaba Maal, Johnny Clegg, Calle 13, et Raul Paz.

Le festival Nuits du Sud développe aussi le soutien à la création en offrant la possibilité à des artistes émergents de se produire. Les Talents Nuits du Sud - Espace Culturel auront pour vocation de distinguer et favoriser des groupes de musiques de qualité, originaux dans leur recherche artistique.

Le site du festival Nuits du Sud

À découvrir autour de l'article