Votre panier est vide

Rubriques :
Sur Scène

Muti à Paris !

Par Marc Zisman |

A la tête de l’Orchestre National de France, le grand chef italien Riccardo Muti dirigera Ravel, Chabrier, De Falla et Ginastera les 14 et 15 janvier au Théâtre des Champs-Elysées.

Jeudi 14 et vendredi 15 janvier, le grand maestro transalpin Riccardo Muti dirigera l’Orchestre National de France au Théâtre des Champs-Elysées. Au programme de ces deux soirées, la Rhapsodie espagnole et le Boléro de Ravel, Espana de Chabrier, Le Tricorne, suite n°2 de De Falla et enfin le Concerto pour harpe et orchestre de Ginastera avec le harpiste Xavier de Maistre.

Riccardo Muti est né à Naples, où il étudie tout d’abord le piano au Conservatoire San Pietro a Majella avec Vincenzo Vitale. Il poursuit ses études musicales au Conservatoire Giuseppe Verdi de Milan (composition et direction d’orchestre) auprès de Bruno Bettinelli et Antonino Votto. En 1967, il remporte le premier prix du prestigieux concours de direction d’orchestre Guido Cantelli. L’année suivante, il est nommé chef principal du Mai musical florentin, poste qu’il conservera jusqu’en 1980.

Dès 1971, Riccardo Muti est invité par Herbert von Karajan au Festival de Salzbourg, avec lequel il poursuivra une étroite collaboration artistique jusqu’en 2001. De 1972 à 1982, il succède à Otto Klemperer à la tête du Philharmonia Orchestra et, de 1980 à 1992, il est directeur musical du Philadelphia Orchestra. De 1986 à 2005, il est directeur musical de la Scala de Milan. Sous son administration, nombre d’importants projets verront le jour, tels la trilogie Mozart-Da Ponte ou la Tétralogie de Wagner.

A côté des grands classiques du répertoire, Riccardo Muti remet au goût du jour des ouvrages moins connus ou tombés dans l’oubli, parmi lesquels des pièces de l’école napolitaine du XIIIe siècle, des opéras de Gluck, Cherubini, Spontini, Poulenc… Sa direction atteint son point culminant avec l’inauguration le 7 décembre 2004 des nouvelles installations de la Scala, près plus de trente mois de travaux, avec l’opéra de Salieri Europa riconosciuta, composé spécialement pour la soirée d’ouverture du théâtre en 1778.

Riccardo Muti a dirigé les plus grandes formations symphoniques du monde : Philharmonique de Berlin, Bayerischer Rundfunk, Philharmonique de New York, Orchestre national de France, Philarmonique de Vienne, orchestre auquel le lie tout particulièrement une longue collaboration et qu’il a dirigé pour la célébration de son 150e anniversaire.

En décembre 2003, il a dirigé la soirée de réouverture de la Fenice de Venise. En 2004, il fonde l’Orchestra Giovanile Luigi Cherubini, composé de jeunes instrumentistes sélectionnés par un comité international parmi 600 candidats venus de toute l’Italie. Avec son orchestre, Muti poursuit un projet quinquennal dédié à l’école napolitaine du XVIIIe siècle, initié en mai 2007 au Festival de Pentecôte de Salzbourg avec Il Ritorno di Don Calandrino de Cimarosa, suivi en 2008 par Il Matrimonio inaspettato de Giovanni Paisiello.

Son abondante discographie, qui couvre le répertoire classique symphonique et lyrique et les œuvres contemporaines du XXe siècle, a reçu de nombreuses distinctions de la critique internationale. En tant qu’artiste, Riccardo Muti se sent investi d’une responsabilité sociale et civique et s'est associé au projet Le Vie dell'Amicizia dans le cadre du Festival de Ravenne, dirigeant des concerts dans des endroits symboliques de notre histoire passée et contemporaine (Sarajevo, Beyrouth, Jérusalem, Moscou, Erevan, Istanbul, New York, Le Caire, Damas, El Diem en Tunisie, Meknès), avec les Chœurs et l’Orchestre de La Scala de Milan, les Chœurs et l’Orchestre du Mai musical florentin et le Musiciens de l’Europe Unie, ensemble composé des meilleurs instrumentistes des plus grands orchestre européens.

D’innombrables distinctions jalonnent la carrière de Muti : il a été fait Chevalier de la Grande Croix de la république italienne, Chevalier de l’Empire britannique par la Reine Elizabeth, Membre Honoraire de la Hofmusikkapelle de Vienne et du Staatsoper de Vienne et il a reçu la Médaille d’or de la Ville de Milan, la Verdienstkreuz de la République allemande, la Légion d’honneur en France, la Médaille d’Argent du Mozarteum de Salzbourg pour sa contribution à la musique de Mozart, le Prix Wolf pour les arts de l’Etat d’Israël… Il a été récemment nommé directeur musical de l’Orchestre Symphonique de Chicago et prendra ses fonction à compter de la saison 2010-2011.

Né à Toulon en 1973, Xavier de Maistre reçoit sa formation de harpe avec Vassilia Briano au conservatoire de sa ville natale avant de se perfectionner auprès de Catherine Michel et Jacqueline Borot à Paris. Parallèlement, il accomplit des études à Sciences-Po Paris puis à la London School of Economics. Il remporte en 1998, le premier prix et deux prix d’interprétation du concours de harpe le plus prestigieux : la U.S.A International Harp Competition de Bloomington et devient la même année le premier musicien français admis au sein de la prestigieuse Philharmonie de Vienne.

En tant que soliste, Xavier de Maistre joue avec des orchestres comme l’orchestre Philharmonique d’Israël, l’orchestre symphonique NHK, l’orchestre de la Radio Bavaroise de Munich sous la direction de chefs tels que Sir André Previn, Sir Simon Rattle, Philippe Jordan, Heinrich Schiff, Antoni Ros-Marba, Bertrand de Billy, Gilbert Varga et Josep Pons. En mai 2002, il est devenu le premier harpiste à se produire en soliste dans un concert d’abonnement de la Philharmonie de Vienne.

Xavier de Maistre est l’invité des festivals les plus prestigieux : Schleswig-Holstein Festival, Salzburger Festspielen, Rheingau Festival, Wiener Festwochen, Festival de Verbier, Printemps de Budapest et Würzburg Mozartfest où il joue avec des artistes tels que Kathleen Battle, Ingolf Turban, Anne Gastinel, Diana Damrau ou Barbara Bonney mais aussi avec des acteurs comme Peter Simonischek et Andrea Jonasson.

Temps forts de cette saison 2009 – 2010 pour Xavier de Maistre, la tournée en soliste avec la Philharmonie de Vienne sous la direction de Daniele Gatti (Concertgebouw Amsterdam, Philhamomie de Cologne et Konzerthaus de Vienne), avec l'Orchestre National de France et Riccardo Muti pour ces deux concerts du Théâtre des Champs Elysées, en duo avec Diana Damrau au Festspielhaus de Baden-Baden, la Scala de Milan et à la Musikhalle de Hambourg, avec Bo Skovhus au Semperoper de Dresde, la Tonhalle de Düsseldorf et au Musikverein de Vienne.

Depuis 2001, Xavier de Maistre est professeur à la Musikhochschule de Hambourg et donne régulièrement des masterclasses à la Julliard School de New York, à la Toho University de Tokyo et au Trinity College de londres. Le harpiste a signé en 2008 un contrat d'exclusivité avec RCA/Sony Music. Son premier album Nuit d’Etoiles consacré à Claude Debussy a rencontré un franc succès auprès de la critique internationale.

Le site officiel de Riccardo Muti

Le site officiel de Xavier de Maistre

Le site officiel du Théâtre des Champs-Elysées

À découvrir autour de l'article