Votre panier est vide

Rubriques :
Sur Scène

Les pianistes de Miles

Par Marc Zisman |

Le 11 novembre, quatre concerts de Laurent de Wilde, René Urtreger, Laurent Cugny et Pierre de Bethmann se dérouleront dans les clubs de jazz de la rue des Lombards à Paris pour célébrer les pianistes de Miles Davis.

Pour les aficionados de jazz, l’automne parisien sera plus que placé sous le signe de Miles Davis au cœur d’une exposition à la Cité de la Musique. Mercredi 11 novembre, à partir de 21h, l’ombre du trompettiste planera même davantage sur la capitale, et plus précisément sur la célèbre rue des Lombards où brillent les trois grands clubs de jazz que sont le Baiser Salé le Sunset/Sunside et le Duc des Lombards.

Pour le prix d’une entrée à 22 euros, le public pourra slalomer entre ces trois lieux cultes pour déguster la musique de quatre pianistes majeurs mettant à l'honneur quatre pianistes-phares de Miles Davis : Laurent de Wilde, René Urtreger, Laurent Cugny et Pierre de Bethmann.

Homme de toutes les expériences, Miles a révolutionné l'histoire du jazz, du cool jazz au jazz rock en passant par le jazz modal. Il a également su s'entourer de jazzmen prometteurs qu'il a lancé et influencé : John Coltrane, Wayne Shorter, Julian "Cannonball" Adderley, John McLaughlin, etc., et surtout de grands pianistes comme Keith Jarrett, Bill Evans, Herbie Hancock, Chick Corea ou bien encore Joe Zawinul.

SUNSIDE

Laurent de Wilde Quartet plays Chick Corea avec Laurent de Wilde (piano), Alex Tassel (trompette), Bruno Rousselet (contrebasse) et Laurent Robin (batterie).

Corea accompagna Davis au piano électrique durant la période qui amorça le jazz rock, et participa à l'enregistrement des albums mythiques In A Silent Way et Bitches Brew. Egalement très engagé dans les musiques amplifiées, Laurent de Wilde rendra hommage à ce pianiste parmi les plus influents de ces trente dernières années.

SUNSET

Laurent Cugny Quartet plays Joe Zawinul avec Laurent Cugny (Fender Rhodes), Sylvain Gontard (trompette), Jérôme Regard (contrebasse) et Frédéric Chapperon (batterie).

Fondateur de Weather Report, Zawinul avait lui aussi participé aux enregistrements des albums électriques de Miles. Il a su mieux que quiconque allier musiques du monde et jazz, pour finalement participer pleinement à l'aventure du jazz world. C'est Laurent Cugny qui rendra hommage à Joe Zawinul, d'autant plus concerné par cette période de Miles qu'il en écrivit un livre passionnant, Electrique Miles Davis 1968 – 1975.

BAISER SALE

Miles Hancock ou Herbie Davis par Pierre de Bethmann Trio avec Pierre de Bethmann (piano), Sylvain Romano (contrebasse) et Tony Rabeson (batterie).

Pianiste connu et reconnu, Pierre de Bethmann n'en oublie pas pour autant ses inspirations. Hancock, qui fut décisif dans sa carrière musicale, avait remarqué le toucher unique de ce jeune élève. Pierre de Bethmann rendra donc hommage à son mentor, qui a fait partie du second grand quintet de Miles de 1963 à 1968.

DUC DES LOMBARDS

René Urtreger Quintet avec René Urtreger (piano), Nicolas Folmer, (trompette), Hervé Meschinet (saxophones, flûte), Mauro Gargano (contrebasse) et Eric Dervieu (batterie).

Lui, fut tout simplement l'un des pianistes de Miles. René Urtreger, clavier de la mythique B.O. du non moins mythique film Ascenseur pour l'échafaud de Louis Malle, se produit à cette époque dans toute l'Europe aux côtés du trompettiste. Avec son quintet, il fera revivre toute l'atmosphère du hard bop et le tout début de l'époque "modale" de Miles, tout en restant imprégné d'une énergie nouvelle et résolument actuelle.

Le site officiel du Sunset/Sunside

Le site officiel du Duc des Lombards

Le site officiel du Baiser salé

À découvrir autour de l'article