Votre panier est vide

Rubriques :
Sur Scène

Un Pianoscope signé Brigitte Engerer

Par Eva Sauphie |

Le festival Pianoscope fêtera ses cinq ans du 8 au 10 octobre à Beauvais, en compagnie de la célèbre pianiste Brigitte Engerer.

Le rendez-vous des amoureux du piano se tiendra du 8 au 10 octobre avec 14 concerts concoctés par la pianiste Brigitte Engerer, directrice artistique du festival.

L'Espagne ouvrira le bal avec un récital du pianiste Luis Fernando Pérez, ainsi qu’un concert flamenco où les accents brûlants du chant et les accords fiévreux de la guitare s'entrelaceront au piano de Jean-François Heisser, magnifique ambassadeur de la musique espagnole.

Une surprise de taille s’invitera au Théâtre du Beauvaisis, avec la collaboration atypique du pianiste de jazz Guillaume de Chassy et du réalisateur Antoine Carlier. Un dialogue imprévisible s’engagera. Le cinéaste présentera en direct le montage des images qu'il a tournées spécialement pour l’occasion, tandis que de Chassy lui répondra en improvisant.

Et puisque l’année 2010 marque le bicentenaire de la naissance de Chopin, une série de concerts lui seront dédiés, notamment en présence de l’un de ses fervents admirateurs, le journaliste et musicologue Alain Duault. Les grands chopiniens seront bien sûr présents, comptons parmi eux Marc Laforet, lauréat du Concours Chopin de Varsovie en 1985, Bruno Rigutto, qui a enregistré en juillet 2010 Chopin Intégrale des Nocturnes, Evgeny Mogilevsky, longtemps interdit de tournée en Occident par son pays, l'URSS, Brigitte Engerer et l'écrivain Jean-Yves Clément pour un concert qui mêlera poèmes inspirés par les Nocturnes et ses propres pièces. Célébrer Chopin sera aussi l’occasion d’entendre des musiciens à l’aube de leur carrière, qui côtoieront des solistes de renom comme la pianiste Elena Bashkirova ou le violoniste Michael Barenboim. Avant le concert de clôture qui réunira le Quatuor Modigliani, Engerer, Boris Berezovsky et quelques quintettes, pour un hymne à la musique de chambre autour des œuvres de Brahms.

Ses études musicales commencées dès l’âge de cinq ans, Brigitte Engerer s’affirme rapidement comme une artiste exceptionnelle. Premier Prix de piano à l’unanimité au CNSMD de Paris à quinze ans, lauréate du Concours Marguerite Long l’année suivante, elle se perfectionne au Conservatoire de musique de Moscou. Forte de cette expérience, elle remporte les concours Tchaïkovski et Reine Elisabeth, avant qu’une première collaboration avec l’Orchestre Philharmonique de Berlin lui soit proposée par Karajan.

Dès lors invitée par les plus grands chefs - D. Barenboïm, Z. Mehta, M. Rostropovitch, S. Ozawa, J.-C. Casadesus etc.-, Brigitte Engerer parcourt le monde entier et se produit avec les meilleurs orchestres. L’infaillibilité de sa technique et sa présence rayonnante n’en laissent pas moins paraître la délicatesse et le raffinement de son jeu. Il suffit pour s’en persuader de l’écouter aux côtés de ses partenaires chambristes, parmi lesquels O. Charlier, D. Sitkovetski, H. Demarquette, B. Berezovsky ou G. Caussé.

Professeur au CNSMD de Paris depuis 1992, Brigitte Engerer enseigne parallèlement en master classes. Reconnue dans le monde entier comme l’une des plus grandes interprètes de sa génération, elle a été nommée Chevalier de la Légion d’Honneur, Officier du Mérite et Commandeur des Arts et Lettres par le gouvernement français. Elle est aussi membre de l’Institut de France, Académie des Beaux-Arts.

Pour la programmation détaillée:

Le site du festival Pianoscope

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article