Votre panier est vide

Rubriques :
Sur Scène

La verve des Tatianas à la Boule Noire

Par Eva Sauphie |

Le rock français se travestit : après les BB Brunes, les Tatianas, trois garçons bien réels aux versets punchy qui se produiront le 10 juin à la Boule Noire à Paris.

Tout droit sorti d'un film de Tim Hunter (Control), le trio d’indie-rock parisien, les Tatianas, mené par le charismatique chanteur-compositeur Pierre Hesling, sera sur scène le 10 juin à la Boule noire, l'occasion de présenter son premier LP Verses & Verve or The Lost Causes. Non, la nouvelle scène rock hexagonale ne se résume pas aux BB Brunes !

Formé de Hesling au chant et à la guitare, Timothée Imhaus à la basse, et de Loïs David à la batterie, les Tatianas s’inscrivent plutôt dans la lignée des Libertines - où la voix d’Helsing se confond avec celle de Doherty -, ou autres Clash s’agissant des riffs de guitares, qu’ils ne sont influencés par Téléphone ou Noir Désir. Un rock au sang anglo-saxon coule dans leurs veines. Et on le pressent au vu des morceaux présents sur leur opus Verses & Verve Or The Lost Causes.

Le groupe prend son envol avec la réalisation de ce premier album produit par Ludvig Andersson (fils de Benny) et enregistré dans le mythique studio ABBA, en Suède cet été.

Des compositions comme Crackhead ou Neurosis leur confèrent une place de choix sur la scène rock parisienne issue des jam sessions du Bar 3 dès 2005. Et une importante série de concerts parisiens, de la Flèche d’Or au Bataclan - où leurs prestations scéniques ont littéralement conquis le public - leur a valu de tourner en première partie de Razorlight, des Wombats ou plus récemment de Dirty Pretty Things au festival Rock en Seine.



Le myspace de the Tatianas

Le site de la Boule Noire

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article