Votre panier est vide

Rubriques :
Sur Scène

La Meier des Isolde

Par Marc Zisman |

Aux côtés du Mahler Chamber Orchestra dirigé par Daniel Harding, la grande wagnérienne chantera l’acte II de Tristan et Isolde avec John Mac Master, les 5 et 7 novembre au Théâtre des Champs-Elysées.

Waltraud Meier en Isolde, John Mac Master en Tristan, et au milieu le Mahler Chamber Orchestra dirigé par Daniel Harding ! Cet arc-en-ciel musical se lancera dans l’intégralité de l’acte II de l’incontournable opéra de Wagner, jeudi 5 et samedi 7 novembre, à Paris, au Théâtre des Champs-Elysées.

Tristan et Isolde, composé entre 1857 et 1859 et créé en 1865 à Munich, est souvent considéré comme l'un des sommets du théâtre lyrique occidental. C'est aussi l'un des meilleurs exemples du projet wagnérien de transformer l'opéra en drame musical. Au cours de l'acte II, donné lors ces deux soirées dans son intégralité, Tristan et Isolde chantent leur désir de consacrer leur amour par une mort qui serait le triomphe définitif de la Nuit sincère et douce sur le Jour vain, perfide et mensonger. Ce duo amoureux est le plus long et sans doute le plus beau de l'histoire de la musique par son lyrisme et sa musique d'une expressivité bouleversante.

Wagnérienne exceptionnelle, Waltraud Meier, en plus d’une voix puissante et magnifique, possède des dons d’actrice exceptionnels. Née à Wurtzbourg le 9 janvier 1956, elle est ici Isolde, sous la baguette de Barenboim à la Scala de Milan en 2007 :



Le site officiel de Waltraud Meier

Le site officiel de John Mac Master

Le site officiel de Daniel Harding

Le site officiel du Mahler Chamber Orchestra

Le site officiel du Théâtre des Champs-Elysées