Votre panier est vide

Rubriques :
Sur Scène

Boris Berezovsky à Pleyel

Par Marc Zisman |

Le génial ouragan moscovite jouera Medtner, Rachmaninov et Tchaïkovski le 18 septembre à la Salle Pleyel.

Samedi 18 septembre, le pianiste russe Boris Berezovsky se produira en récital parisien à la salle Pleyel. Au programme de cette soirée, la Sonate op. 25 n°2 "Le Vent nocturne" de Medtner, les Variations sur un thème de Chopin de Rachmaninov et la Grande Sonate op. 37 de Tchaïkovski.

De la caresse au coup de poing, le grand pianiste russe vit sa virtuosité avec une rare intensité. D’abord il y a ce physique. Impressionnant… Non pas que Boris Berezovsky ait les mensurations d’une armoire normande mais on l’imagine davantage sur un ring de catch que dans l’atelier d’un horloger suisse… Évidemment, tout le monde sait bien que le quadragénaire moscovite, virtuose à souhait, est tout sauf un déménageur de piano, capable aussi de finesses démentielles.

Mais Berezovsky, c’est aussi un phénomène. Jamais « de foire » ou « de cirque ». Juste un phénomène. Une virtuosité au service de compositeurs qu’il embarque de force dans son feu intérieur. Chez Liszt, Rachmaninov, Chopin ou son fétiche Medtner, Berezovsky joue à Berezovsky. La figure est parfois risquée ; mais parfois tétanisante. La marque des grands, en somme…

Depuis l’un de ses premiers disques, consacré aux Variations sur un thème de Chopin de Rachmaninov, Berezovsky n’a jamais cessé de jouer le répertoire russe. On lui doit la découverte d’œuvres de Liadov, Balakirev ou Medtner. Grâce à la force de son jeu, l’assurance de sa technique pianistique et par son imagination poétique, il s’inscrit comme le descendant des Richter, Gilels ou Berman. Il a révélé au public le romantisme exacerbé de Medtner dont la Sonate op. 25 n°2, œuvre monumentale, pensée comme un poème symphonique, mérite la virtuosité la plus folle, le souffle le plus épique.

Avec une architecture aussi ample, la Grande Sonate de Tchaïkovski propose une synthèse parfaite entre l’aboutissement des formes classiques et l’inspiration slave et nostalgique de la Russie. Boris Berezovsky est aujourd’hui le chantre de ce patrimoine musical.

Ecoutez notre rencontre-podcast avec Boris Berezovsky

Le site de la Salle Pleyel

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article