Votre panier est vide

Rubriques :
Chers disparus

Nate Dogg est mort

Par Marc Zisman |

Roi des featurings, le rappeur californien Nate Dogg, hémiplégique depuis 2008, s’est éteint à l’âge de 41 ans.

Nate Dogg est mort le 15 mars. Le rappeur californien originaire de Long Beach était âgé de 41 ans. Les circonstances de la mort de cette figure emblématique du rap de la West Coast sont encore inconnues. En 2007 et 2008, il avait été victime de deux crises cardiaques. Il était hémiplégique depuis quatre ans.

Né Nathaniel Dwayne Hale le 19 août 1969, Nate Dogg s’était fait connaître lors de featurings prestigieux avec ses confrères Snoop Dogg, Dr Dre, 2Pac, Eminem et surtout Warren G avec lequel il signe le tubesque Regulate qui atteindra en 1994 la deuxième place des charts américains.

Dès l'annonce de sa disparition, Snoop Dogg a fait part de sa tristesse sur Twitter : « Nous avons perdu une légende du hip-hop et du R’n’B. L'un de mes meilleurs amis depuis 1986. Tu me manques, je suis tellement triste mais tellement heureux d'avoir pu grandir avec toi et je te reverrai au paradis parce que tu connais le proverbe, tous les Doggs vont au paradis ».

Né d’un père pasteur, Nate Dogg échappe à la violence de la rue et celle surtout de la guerre des gangs qui sévit à Long Beach durant les années 1980. Très jeunesse, il fait la connaissance de Warren Griffin (futur Warren G) ainsi que d’un certain Calvin Broadus (son cousin) surnommé Snoop Doggy Dogg. Tous trois, ils forment le groupe Three The Hard Way rebaptisé plus tard 2-1-3, référence à l’ancien indicatif téléphonique de Long Beach…

Nate Dogg chante souvent avec une voix filtrée par un vocoder. En 1991, il enregistre de nombreux titres avec son propre groupe à Long Beach. Warren G décide alors de faire écouter une cassette de son groupe à son demi-frère, le célèbre Dr. Dre qui, juste sorti de l’aventure N.W.A., envisage de s'associer avec l'ancien footballeur professionnel Marion « Suge » Knight. Dre décide de les faire participer tous les trois à son premier album solo The Chronic en 1992.

Nate Dogg prépare alors son premier album, mais la plupart des titres enregistrés avaient été placés sur d'autres albums. Ainsi Ain't No Fun est sur le fameux Doggystyle de Snoop Dogg.

En 1994, Warren G sort donc le fameux Regulate en duo avec Nate Dogg issue de son album Regulate... G-Funk Era. La chanson atteint la deuxième place des charts et lance leurs carrières. Nate signe sur Death Row Records et contribue à plusieurs albums des artistes maison, parmi lesquels All Eyez On Me de 2Pac ou bien encore Murder Was The Case de Dr. Dre.

Nate Dogg publie enfin son premier single, Never Leave Me Alone sur lequel figure Snoop. L'album l'accompagnant sort en janvier 1997 après son départ de Death Row. Il attaque alors sa maison de disque en justice pour récupérer les droits d'auteurs sur son premier album G-Funk Classics Vol. 1, cet opus ayant rencontré un vif succès.

L’année suivante, Nate achève son second album G-Funk Classics Vol. 1-2 qui sort en juillet avec notamment les contributions de Snoop Dogg, Warren G et 2Pac.

Nate Dogg attendra décembre 2001 avant de publier son troisième disque, Music & Me auquel participent Snoop Dogg, Lil' Mo, Xzibit, Kurupt et Dr Dre. Un album suivi, trois ans plus tard, par The Hard Way.

Le 19 décembre 2007, la vie de Nate Dogg prend un virage bien moins sympathique, le rappeur s’écroulant victime d’uyne crise cardiaque. Il devient hémiplégique. Ce qui ne l’empêche guère de participer néanmoins à une chanson du groupe marseillais Psy4 de la Rime, À l'ancienne figurant sur leur album Les Cités d'or. Comme Nate rappera également sur l'album Brass Knuckles de Nelly.

Le 15 septembre de cette même année 2008, Nate Dogg subit une nouvelle attaque, la seconde en dix mois ! Il ne pourra désormais que s’alimenter par tube…

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article