Votre panier est vide

Rubriques :
News

Kent Nagano claque la porte munichoise

Par Marc Zisman |

Pour raisons politiques, le chef américain Kent Nagano a annoncé son départ de l’Opéra de Munich pour 2013.

Kent Nagano quittera l’Opéra de Munich à la fin de la saison 2012-2013. Un geste du maestro qui semble politique… « Au vu de l’évolution récente de la politique culturelle à Munich – au Théâtre National comme au Philharmonique de Munich – et des conséquences sur la réputation de ces institutions et de la ville, j’ai décidé de ne pas m’engager dans des discussions de renouvellement de mon contrat», a expliqué Nagano.

Le chef californien âgé de 58 ans a toutefois rendu hommage aux musiciens de l’Opéra de Munich, qui ont fait preuve de «professionnalisme, ouverture, flexibilité et curiosité», d’après lui.

Kent Nagano jouit d’une solide réputation d’interprète des répertoires symphoniques et opératiques. En septembre 2006, il est devenu officiellement le huitième directeur musical de l’Orchestre Symphonique de Montréal en plus de remplacer Zubin Mehta à titre de directeur musical général de l’Opéra de Munich.

Directeur musical du Berkeley Symphony Orchestra depuis 1978, il quitte ses fonctions en mai 2009. Il devient alors Chef émérite de cette formation, en plus d’agir à titre de directeur artistique de la Berkeley Akademie, un programme consacré au répertoire pour petit orchestre.

Né le 22 novembre 1951 à Berkeley, en Californie, Nagano garde un contact rapproché avec son pays natal. Sa carrière a débuté à Boston : il a travaillé à l’Opéra et fut l’assistant du grand Seiji Ozawa au Boston Symphony Orchestra. À la demande du compositeur, il a joué un rôle clé lors de la première mondiale de l’opéra Saint François d’Assise d’Olivier Messiaen.

Ses succès en Amérique ont eu de nombreux retentissements en Europe. Ainsi, il est devenu directeur musical de l’Opéra National de Lyon de 1988 à 1998, directeur musical du Hallé Orchestra de 1991 à 2000 et premier chef invité associé du London Symphony Orchestra. Il a alors dirigé les premières mondiales de l’opéra A White House Cantata de Bernstein et des opéras de Peter Eötvös (Three Sisters), John Adams (The Death of Klinghoffer et El Niño) et Saariaho (L’Amour de loin), au Festival de Salzbourg.

La nomination de Kent Nagano en tant que directeur artistique et premier chef du Deutsches Symphonie-Orchester Berlin, en 2000, fut une étape importante de sa carrière. Il a dirigé cet orchestre dans Moses und Aron de Schoenberg (en collaboration avec le Los Angeles Opera), et il a accompagné cet orchestre au Festival de Salzbourg pour l’interprétation de Der König Kandaules de Zemlinsky et Die Gezeichneten de Schreker, une prestation qui a été enregistrée sur DVD.

En 2003, Kent Nagano est devenu le premier directeur musical du Los Angeles Opera à avoir déjà occupé le poste de premier chef pendant deux ans. Le répertoire présenté allait d’une série d’opéras de Mozart, Idoménée, Don Juan et Les Noces de Figaro, à Der Rosenkavalier et Die Frau ohne Schatten de Strauss, Madame Butterfly et Tosca de Puccini et Lohengrin et Parsifal de Wagner.

Nagano a également dirigé Le Nez de Chostakovitch et Turandot de Puccini au Deutsche Staatsoper Berlin, Le Coq d’or de Nikolai Rimski-Korsakov au Châtelet à Paris, Billy Budd de Britten au Bayerische Staatsoper et Cardillac de Paul Hindemith à l’Opéra National de Paris, entre autres.

Très prisé en tant que chef invité, Kent Nagano a dirigé presque tous les grands orchestres, notamment avec les Orchestres philharmoniques de Vienne et Berlin, le New York Philharmonic Orchestras et le Chicago Symphony Orchestra.

Le site de Kent Nagano

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article