Votre panier est vide

Rubriques :
News

Bouffes du Nord : Quand Bondy critique Brook…

Par Marc Zisman |

Le metteur en scène Luc Bondy reproche à son confrère Peter Brook de livrer les Bouffes du Nord à la musique au détriment du théâtre…

Selon l’AFP, le metteur en scène Luc Bondy déplore dans un entretien au Monde que son confrère britannique Peter Brook ait choisi de « donner à la musique » ses Bouffes du Nord à Paris, « dans un moment pauvre pour le paysage parisien du théâtre ».

Agé de 83 ans, Brook avait annoncé en décembre qu'il cèderait son théâtre du Xe arrondissement à partir de 2010 à Olivier Mantei et Olivier Poubelle, actifs respectivement dans les domaines des musiques classique et actuelles. Actuel directeur du Festival de Vienne, Bondy indique au Monde qu'il aurait aimé se voir confier la direction des Bouffes du Nord pour se « renouveler » et « pouvoir réfléchir à un projet sur plusieurs années, lié à un endroit ».

« Donner les Bouffes du Nord à la musique, c'est choisir la facilité. Surtout dans un moment pauvre pour le paysage parisien du théâtre », estime le metteur en scène zurichois. « Il y a déjà l'histoire de Chaillot, qui a été confié à la danse. On a l'impression que le théâtre est en train de devenir une chose même pas secondaire, mais tertiaire », poursuit-il.

Pour Luc Bondy, « cela devient de plus en plus difficile de faire du théâtre à Paris, où tout est de plus en plus fermé ». Agé de 60 ans, Bondy est l'une des figures les plus reconnues de la scène européenne, germanique et française notamment, depuis quarante ans. Après avoir obtenu un triomphe public et critique en montant La Seconde surprise de l'amour de Marivaux aux Amandiers de Nanterre puis aux Bouffes du Nord, il règlera la mise en scène de l'opéra Yvonne, princesse de Bourgogne de Philippe Boesmans, créé au Palais Garnier à partir du 24 janvier.

Le site officiel du Théâtre des Bouffes du Nord

 Lire aussi