Catégories :

QIBUZ / Lundi 2 avril 2012

Chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : voici la rubrique coquine de Qobuz.com. la vérité est toujours bonne à lire !

Qibuz Lundi | 2 avril 2012
Réagir






Feist fait la fête

Souvent jugés plan plan pour ne pas dire conservatrice, la cérémonie des Juno Awards, équivalent canadien des Grammy Awards américains, a fait dans l’imprévisible en sacrant une série de lauréats inattendus… Les Sheepdogs, encore inconnus il y a un an, ainsi que Feist ont remporté chacun trois trophées dans le cadre de la 41e cérémonie animée cette année par l’acteur montréalais William Shatner. « J’ai juste besoin d’une seconde », a déclaré Feits, très émue. «Je suis sous le choc. Je pense que tout ce que je peux faire, c’est d’exprimer ma plus sincère gratitude. Je n’arrive pas à croire que je suis ici.» Même si la chanteuse âgée de 36 ans a jusqu’ici récolté onze Juno depuis le début de sa carrière, sa victoire était plutôt inattendue, son quatrième album, Metals, n’étant pas en compétition dans la catégorie « meilleur album de l’année ». Autre surprise de la soirée : les Sheepdogs, découverts lors d’un concours organisé par le magazine Rolling Stones, ont raflé le prix de la chanson de l’année avec I Don’t Know devant Nickelback, Johnny Reid, Hedley et City and Colour. Le quatuor a également sacré meilleur nouveau groupe de l’année. Le DJ français Martin Solveig et le trio de Toronto Dragonette ont quant à eux reçu le prix de l’album dance de l’année, détrônant ainsi Deadmau5 qui régnait sur cette catégorie depuis quatre ans.





Coup de blues ? Vite SOS Opéra !

Un gros coup de déprime ? Vite un coup de fil et, hop, un chanteur ou une chanteuse d’opéra débarque à domicile vous remonter le moral en musique ! Cette idée folle et géniale est sortie des membres du Folkoperan de Stockholm. Avec ce service baptisé Operahjälpen (SOS Opéra), il n’est guère question de musicothérapie mais juste de montrer la part de bien-être qu’apporte la musique. Ce happening fait partie du programme Opera Showroom qui a pour objectif de faire sortir l'opéra des salles habituelles et de briser les codes de l’art lyrique souvent jugé élitiste.





Le vieux folkeux enfin aux Vieilles Charrues !

Belle prise pour les Vieilles Charrues ! En effet, la 21e édition du grand festival de Carhaix accueillera enfin Bob Dylan. Attendu depuis des années aux Vieilles Charrues, le Zim se produira le 22 juillet. « On est super content ! Cela fait quelques années qu'on courait après lui, plus de quinze ans. A chaque fois, des problèmes de calendrier nous empêchaient de recevoir Bob Dylan. Cette année, c'est la bonne », s'est félicité un des programmateurs du festival breton, Jean-Jacques Toux. « Son agent reçoit une offre des Vieilles Charrues depuis plus de quinze ans. C'est devenu une blague entre lui et nous. On n'osait plus en parler ». Dylan a entamé voici plusieurs mois un Never Ending Tour qui s’arrêtera au festival lyonnais des Nuits de Fourvière le 18 juillet. Comme les années précédentes, les Vieilles Charrues resteront sur sa jauge de 53.000 spectateurs payants par soir pour « privilégier le confort et l'accueil des festivaliers », a expliqué Toux. Le budget de cette cuvée 2012 se situera entre 3,5 et 4 millions d'euros, selon lui. Cure, Selah Sue, Cœur de Pirate, Justice, Metronomy, Hubert Félix Thiéfaine, Brigitte, Hollie Cook, Chinese Man et 1995 seront également à l'affiche du festival qui se déroulera du 19 au 22 juillet sur le thème des super héros.






Johnny et la Cité des Anges

« C'est ici qu'on m’a sauvé la vie ». Johnny Hallyday entretient avec Los Angeles une relation bien particulière. C’est ici que l’idole des jeunes prépare le lancement de sa tournée 2012 pour faire « trembler d'émotion le public », a confié le chanteur à l'AFPJohnny donnera le 24 avril, dans un théâtre historique de la Cité des Anges, le coup d'envoi de ses retrouvailles avec le public, avant de partir sur les routes de France et du monde pour plus de 50 dates, choix logique pour la star qui vit avec sa femme et leurs deux filles dans le quartier huppé de Pacific Palisades. « C'est comme chanter à la maison », déclare-t-il entre deux répétitions, dans un studio de Burbank, dans la banlieue de Los Angeles. « On a pris des anciennes et des nouvelles chansons, des années 60/70 à aujourd'hui », déclare-t-il. Avec un répertoire de plus 1000 titres, le chanteur n'avait que l'embarras du choix, même si certains sont écartés d'emblée. « Quelques chansons ont pris un coup de vieux, surtout du point de vue des textes… Certaines allaient très bien dans les années 60 mais qui aujourd'hui paraissent un peu légères. Da Dou Ron Ron, par exemple, on ne peut plus faire ça ! ».



La grande forme de l’Opéra de Vienne

Depuis sa prise de fonction, Dominique Meyer a donné un nouvel élan à l'Opéra de Vienne, avec le retour du baroque, des opéras contemporains et une plus grande place accordée à la danse et à l'opéra pour enfants. Pour sa troisième saison viennoise et malgré la crise économique et financière, le directeur français qui pilotait auparavant le Théâtre des Champs-Elysées se félicite d'une hausse tant du chiffre d'affaires que du nombre de spectateurs. Au cours d'une conférence de presse aux côtés de Meyer, le chef d'orchestre Franz Welser-Möst, et du directeur du ballet, l'ex-danseur-étoile français Manuel Legris, Dominique Meyer a présenté un bilan chiffré qui contraste avec celui de nombre de grands opéras dans le monde : le chiffre d'affaires est passé sur un an de 19,7 millions d'euros à 20,6 millions, la recette moyenne par spectacle de 104.861 euros à 109.000 et le taux de fréquentation s'est élevé à 98,84% contre 98,51%. « Nous devons nous estimer heureux de vivre dans une sorte d'îlot où la culture est encore considérée comme importante », a déclaré le maître des lieux. Il y aura 236 spectacles d'opéra, soit sept de plus que lors de la saison en cours, et au total, avec le ballet et les opéras pour enfants, 320 représentations lors de la saison 2011-2012, qui commencera en septembre.



Vous aimez QIBUZ ? Vous pouvez nous adresser vos tuyaux pas percés, informations, commentaires ! Écrivez-nous à : qibuz@qobuz.com

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters