Votre panier est vide

Rubriques :
Concerts, festivals et tournées

Tabachnik en pèlerinage

Par Max Dembo |

Le Brussels Philharmonic dirigé par Michel Tabachnik offrira le Pèlerinage de la Rose de Schumann au public parisien de la Cité de la Musique le 12 mai.

Samedi 12 mai, à la Cité de la Musique, Michel Tabachnik dirigera le Pèlerinage de la Rose de Schumann à la tête du Brussels Philharmonic, à 20h. Le Chœur de la Radio Flamande et le Chœur de Chambre Octopus seront également de la partie tout comme la soprano Ruth Ziesak, l’alto Birgit Remmert, le ténor Charles Workman et le baryton-basse Hanno Müller-Brachmann.

Le Pèlerinage de la Rose de Schumann fut écrit en avril 1851, sur un argument emprunté au poète Moritz Horn. Sorte d’oratorio pour chœur et orchestre (il existe une première version avec un simple accompagnement de piano), la partition se présente comme une suite de petits tableaux contant les aventures de la Rose, une fragile créature fantastique qui forme le vœu de connaître l’amour des hommes. Exaucée, la Rose rencontre successivement un fossoyeur, un meunier et une meunière qui l’adoptent, le fils d’un forestier qu’elle épouse. Lorsqu’elle donne naissance à un enfant, elle renonce finalement à cette vie terrestre et rejoint le ciel où les anges l’accueillent. Le Pèlerinage de la Rose est une œuvre volontairement simple, fraîche, voire enfantine, dans la veine des Scènes d’enfants ou de l’Album pour la jeunesse.

Lorsque l’on prononce ce nom de Tabachnick, c’est rarement la musique qui vient immédiatement à l’esprit… Pourtant, avant l’année 1994, le Genevois fut chef ET compositeur. Et pas des moindres… Evoluant entre les deux plus imposantes statuts de Commandeur de la musique contemporaine de l’après-guerre, Pierre Boulez et Iannis Xenakis, Michel Tabachnick était un acteur majeur de la scène musicale internationale.

Boulez qu’il assiste à l’Orchestre de la BBC à la fin des années 1960 lui confie la direction musicale de l'Ensemble Intercontemporain. La création de certaines œuvres de Xenakis lui est attribuée. Karajan le prend sous aile... Mais cette vie musicale, intense et précoce, est stoppée net ! Dix ans durant. De 1994 à 2004. Une décennie passée dans un tout autre monde… Aujourd’hui, Michel Tabachnik s’est reconstruit. Conservant en lui une passion physique pour la musique. Directeur artistique du Brussels Philharmonic (l’ex Vlaams Radio Orkest) depuis 2007, le musicien qui soufflera ses 70 bougies le 10 novembre prochain se produit régulièrement sur les plus grandes scènes. En 2008, il a publié De la musique avant toute chose, un essai préfacé par Régis Debray, paru chez Buchet-Chastel.

Ecoutez notre rencontre-podcast avec Michel Tabachnik

Ecoutez Michel Tabachnik évoquer Iannis Xenakis, son « frère ainé »

Le site de Michel Tabachnik

Le site de la Cité de la Musique

À découvrir autour de l'article