Votre panier est vide

Rubriques :
Concerts, festivals et tournées

Nemanja Radulovic en cinq saisons

Par Clotilde Maréchal |

Avec ses ensembles Les Trilles du Diable et Double Sens, le jeune violoniste serbe jouera Sarasate et Mozart, le 7 décembre à la salle Gaveau, mais aussi Vivaldi dont il vient de donner au disque une version assez personnelle des Quatre saisons

Le 7 décembre à 20h, Nemanja Radulovic avec les ensembles Les Trilles du Diable et Double Sens se produira à Paris, salle Gaveau. Au programme de ce concert du jeune violoniste serbe, des œuvres signées Sarasate, Mozart, Sedlar et Vivaldi, au centre de son dernier enregistrement…

En enregistrant les Quatre saisons de ce dernier, Radulovic a souhaité « revenir à l’enfance ». Accompagné de l’ensemble franco-serbe Double Sens, le virtuose âgé de seulement 25 ans propose logiquement une vision très personnelle de cette œuvre mythique.

Nemanja Radulovic souhaitait que cette version lui ressemble. Qu’elle soit « jeune, avec de nouvelles sonorités ». La cinquième saison de ce disque est représentée par une création mondiale : Spring in Japan 2011. Le violoniste a enregistré avec Les Trilles du Diable cette pièce virtuose, composée par Aleksandar Sedlar, son compatriote serbe, en hommage aux victimes du tsunami. Une pièce au programme de ce concert parisien du 7 décembre.

Né en Serbie en 1985, Radulovic a commencé ses études musicales en 1992, et a obtenu dès 1996 le Prix d’Octobre pour la musique de la Ville de Belgrade puis, en 1997, le Prix Spécial du Ministère de l’Education de la République Serbe Talent de l’année 1997. Il a participé à des master-class avec Yehudi Menuhin, Salvatore Accardo, ainsi que Joshua Epstein, auprès duquel il étudie en 1998, au Conservatoire de Musique de Saarbrücken, et Dejan Mihailovic, dont il intègre la classe en 1999, à la Faculté des Arts de Belgrade. Il s’est installé en France à l’âge de quatorze ans et s’est perfectionné auprès de Patrice Fontanarosa au CNSMD de Paris.

Après avoir été consacré Révélation internationale de l’année lors des Victoires de la Musique, et nommé Rising Star, Radulovic joue dans les plus grandes salles européennes parmi lesquelles le Concertgebouw d’Amsterdam, le Mégaron d’Athènes, la Cité de la Musique à Paris, le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, la Philharmonie de Cologne et le Carnegie Hall. En 2006, il remplace au pied levé Maxim Vengerov dans le Concerto de Beethoven, Salle Pleyel, avec le Philharmonique de Radio France et Myung-Whun Chung.

Nemanja Radulovic se produit dès lors avec les plus grands orchestres en Europe, en Asie et en Amérique : Orchestres Symphoniques de Montréal, de Rio, de Barcelone, Orchestres Philharmoniques de Radio France, Orchestre Philharmonique d’Ukraine, Tokyo Symphony Orchestra, Hong-Kong Sinfonietta, Orchestra Sinfonica di Roma, Tchaikovsky Symphony Orchestra, Prague Chamber Orchestra, Sinfonia Varsovia, Nürnberger Symphoniker, le NDR de Hanovre, l’Orchestre National de Belgique, le WDR de Köln, l’Orchestre de la Tonhalle de Zurich, l'Orchestre de la Suisse Romande, la RTVE de Madrid, l’Orchestre de Tenerife, au Teatro Colon de Buenos Aires, la RAI de Turin, le Royal Philharmonic Orchestra of London, le City Philharmonic Orchestra de Tokyo…

Radulovic enregistre pour le label Transart Live à partir de 2005, avec un disque solo (Bach, Miletic, Paganini, Ysaÿe), acclamé par la presse et récompensé d’un Diapason découverte, puis les deux concertos de Mendelssohn avec l’Orchestre de chambre de Prague.

Depuis son apparition au Festival de La Chaise-Dieu, le jeune Serbe participe aux plus grands festivals de musique : le Festival d’Aix-les-Bains, les Flâneries Musicales de Reims, les Nuits Musicales du Suquet, le Festival de Colmar, de Sisteron, d’Auvers-sur-Oise, du Périgord Noir, Le Violon sur le Sable à Royan, le Festival d’Eygalières, le Festival de Münster, de Belgrade, de Verbier… Il se produit régulièrement en récital avec Marielle Nordmann, Susan Manoff, Dominique Plancade, Laure Favre-Kahn, Anne Gastinel, ainsi que ses ensembles Les Trilles du Diable et Double Sens.

Logiquement, Nemanja Radulovic a remporté de nombreux concours internationaux : Concours Joachim de Hanovre, Concours Georges Enescu à Bucarest, Concours Stradivarius, Concours Menuhin, Concours Wieniawski-Lipinski.

Son disque Les Trilles du Diable, paru en 2009 sous le label ArtAct -Decca/Universal (Kreisler, Sarasate, Schubert, Wieniawski et Tartini) reçoit de nombreuses récompenses internationales. Le violoniste a également fait paraitre un disque Beethoven chez ArtAct-Decca/Universal avec Susan Manoff. Nemanja Radulovic joue actuellement un violon de Jean-Baptiste Vuillaume de 1843.

Ecoutez notre rencontre-podcast avec Nemanja Radulovic

Le site officiel de Nemanja Radulovic

Le site de la salle Gaveau

À découvrir autour de l'article