Votre panier est vide

Rubriques :
Concerts, festivals et tournées

Madeleine Peyroux au Trianon

Par Anaïs Marquilly |

La chanteuse américaine Madeleine Peyroux montera sur la scène parisienne du Trianon pour un concert exclusif le 5 juillet.

Informations pratiques

Date : le 5 juillet 2011

Région : Île-de-France

Ville : Paris

Lors de son unique concert parisien, le 5 juillet au Trianon, Madeleine Peyroux présentera son nouvel album Standing On The Rooftops, attendu pour le 6 juin prochain. Produit par Craig Street (Norah Jones, Cassandra Wilson), il bénéficie notamment des contributions de Marc Ribot à la guitare et au banjo, Me’shell Ndegeocello à la basse, Allen Toussaint au piano, Charley Drayton (Neil Young, Johnny Cash) à la batterie et Chris Bruce (Seal, John Legend) à la guitare. Standing On The Rooftops symboliserait pour la chanteuse un virage roots.

L’essentiel des titres sont des compositions originales à l’exception de quelques reprises dont une magnifique interprétation folk de Martha, My Dear des Beatles, présentée en avant-première dans un EP sorti en mars.

Née en 1974 à Athens en Géorgie, Madeleine Peyroux passe son enfance entre New York et Paris. Elle décrit ses parents comme des « hippies » et des « éducateurs excentriques », et grandit donc dans un milieu propice pour poursuivre une carrière musicale. Elle commence à chanter à l’âge de 15 ans après avoir découvert des musiciens de rue dans le Quartier Latin à Paris.

Après avoir parcouru l’Europe pendant quelques années en reprenant des standards du jazz avec la formation The Lost Wandering Blues and Jazz Band, elle sort un premier album, Dreamland, déjà remarqué en 1996.

Le succès décolle vraiment avec Careless Love paru en 2004, disque d’or au Etats-Unis et vendus à plus de 2 millions d’exemplaires dans le monde! Suivent Half The Perfect World et Bare Bones en 2006 et 2009 qui finissent d’ériger Madeleine Peyroux au rang d’artiste incontournable de la scène jazz nord-américaine. Une artiste souvent comparée à la grande Billie Holiday pour son grain de voix particulier.

Le site de Madeleine Peyroux

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article