Votre panier est vide

Rubriques :
Chers disparus

Disparition de Gianni Raimondi

Par Marc Zisman |

Le grand ténor transalpin, partenaire de Maria Callas, s’est éteint à l’âge de 85 ans.

Gianni Raimondi est décédé le 19 octobre chez lui à Pianoro, près de Bologne. Né le 17 avril 1923 à Bologne, le grand ténor italien étudie au Conservatoire de musique de sa ville natale avec Melandri et Barra-Caracciolo, et y fait ses débuts en 1948, dans le rôle d'Ernesto de Don Pasquale.

Il chante dans toute l'Italie, notamment à Florence en 1952, dans une reprise d'Armida de Rossini, aux côtés de Maria Callas. Il la retouve pour ses débuts à La Scala de Milan en 1955, en Alfredo de La Traviata, dans la fameuse production de Luchino Visconti.

Gianni Raimondi participe également à une autre production Visconti-Callas, la reprise d'Anna Bolena de Donizetti, dans le rôle de Percy, en 1957.

Toujours à La Scala, il chante lors des reprises de Mosè in Egitto en 1958, et de Semiramide en 1962, cette fois aux côtés de Joan Sutherland.

Très apprécié pour la beauté de sa voix et la vaillance de son registre aigu, Raimondi brille dans le répertoire romantique (Arnold, Arturo, Gennaro, Edgardo, Fernando, Carlo, Duc de Mantoue, Faust, Rodolfo, Pinkerton, etc.). Il parait à l'Opéra de Monte Carlo, au Palais Garnier de Paris, à l'Opéra de Vienne, au Royal Opera House de Londres, etc.

Le ténor transalpin fait ses débuts sur le continent américain à l'Opéra de San Francisco en 1957, suivi de Chicago, puis au mythique Teatro Colon de Buenos Aires en 1959. Il débute au Met Opera de New York en 1965, en Rodolfo de La Bohème, aux côtés d'une autre débutante, Mirella Freni.

Dans les années 1970, Raimondi élargit son répertoire en y ajoutant des rôles plus héroïques et chante plusieurs opéras de Verdi, notamment Macbeth, I masnadieri, I vespri siciliani et Simon Boccanegra.

Gianni Raimondi a laissé peu d'enregistrements commerciaux, le plus célèbre est sans doute La Traviata avec Renata Scotto et Ettore Bastianini (1962). Il participe à une version cinématographique de La Bohème, chantant Rodolfo aux côtés de Freni, sous la direction d’Herbert Von Karajan (1963).

Gianni Raimondi chante l’air Che gelida manina du premier acte de La Bohème de Puccini:

 Lire aussi