Rubriques :
Bancs d'essai

Yamaha MusicCast NP-S303 : le streameur compatible Qobuz Hi-Res pour toutes les chaînes Hi-Fi

Par ALBAN AMOUROUX |

Votre système Hi-Fi en éléments séparés n’est pas encore doté d’un lecteur réseau ? Vous cherchez un modèle élégant, n’occupant pas trop de place et simple à prendre en main ? Le Yamaha NP-S303 est peut-être bien la solution faite pour vous. Au sein d’un châssis facilement logeable, Yamaha a condensé son savoir-faire dans le domaine de la lecture audio dématérialisée. Grâce à la plateforme MusicCast, il est même capable de fonctionner en mode multipièce.

Yamaha n’est pas un novice dans la lecture audio en réseau, loin de là. La plateforme MusicCast, développée spécifiquement pour cet usage par le fabricant japonais, a vu passer plusieurs générations de produits. Yamaha en a profité pour engranger de l’expérience et peaufiner son offre. Si bien qu’aujourd’hui, la grande majorité des appareils Yamaha est équipée du MusicCast. Cela permet d’avoir une plateforme commune aux fonctions clairement identifiées. De plus, tous les appareils MusicCast dans une habitation savent communiquer ensemble. Il est ainsi possible d’écouter la même musique partout, ou encore de transmettre la lecture d’un contenu ou d’une source audio d’un appareil vers un autre.

Le format Hi-Fi est toujours plébiscité, même si la taille des lecteurs audio réseau a tendance à se réduire, devenant de tout petits appareils que l’on cache au fond d’une étagère. Yamaha fabrique tous les éléments Hi-Fi traditionnels que sont les amplificateurs, les lecteurs CD ou les platines vinyles. Il est donc logique que soit proposé également un lecteur audio réseau dans ce format classique de 43 cm de côté. Le NP-S303 répond à cette attente en venant s’empiler avec le reste des éléments. La cohérence esthétique est respectée. Ce lecteur réseau fonctionnera parfaitement associé à un amplificateur Yamaha. Mais il peut rejoindre naturellement n’importe quel système en éléments séparés.

Caractéristiques

● Prix : 349 €
● Echantillonnage/résolution : 192 kHz/24 bits max
● Connectivité : Wi-fi N, Ethernet, Bluetooth bidirectionnel, 1x sortie numérique optique, 1x sortie numérique coaxiale, 1x sortie analogique stéréo RCA, 1x port USB-A
● Formats : MP3, WMA, MPEG4 AAC, WAV, FLAC, AIFF, ALAC, DSD
● Streaming : MusicCast, AirPlay, Spotify Connect, DLNA/UPnP
● Poids : 2,7 kg
● Dimensions (L x H x P) : 435 x 87 x 289 mm

Présentation générale du NP-S303

Si l’on enlève l’antenne, le Yamaha NP-S303 mesure seulement 8,7 cm de haut, soit la taille d’un tuner FM pour ceux qui s’en rappellent. Avec l’antenne, il passe à 14,8 cm. Cela reste très mesuré, pour faciliter son installation. Il s’accordera parfaitement avec d’autres éléments Hi-Fi, qu’ils soient siglés Yamaha ou pas, en version noire ou argent selon vos goûts.

La face avant comprend à gauche un interrupteur de mise sous tension. Il est donc possible d’éteindre complètement le lecteur, ce qui supprime la consommation en veille. En revanche, il devient impossible de le rallumer depuis l’application mobile. Il faudra choisir ! A gauche de l’afficheur central se trouvent deux touches et un potentiomètre multifonction. Ces quelques commandes servent à configurer l’appareil, à changer de source ou encore à naviguer dans les radios Internet et les morceaux (en lecture USB).

L’afficheur confirme en général le nom de la source ou du service musical en cours d’écoute. Il sera plus pratique d’utiliser la télécommande infrarouge fournie. Elle est complète en donnant un accès direct à chaque type d’entrée. Bien pratique, elle permet aussi de lancer directement ses présélections comme une playlist ou une webradio. Cela évite d’avoir à utiliser obligatoirement l’application mobile pour sélectionner la musique.

A l’arrière, la connectique est sommaire. Nous trouvons deux sorties numériques, une coaxiale et une optique, et une sortie analogique asymétrique. Vous avez donc le choix de passer ou non à travers le DAC du NP-S303. Il y a ensuite la connectivité réseau avec une prise Ethernet et une antenne wi-fi. Celle-ci fonctionne aussi pour le Bluetooth.

A ce propos, sachez que le Bluetooth est bidirectionnel. Dans un sens, vous pouvez envoyer la musique depuis votre smartphone vers le NP-S303 en Bluetooth. Dans l’autre, le NP-S303 renvoie la musique sans fil vers un casque Bluetooth. Une bonne chose même si les codecs sont limités au SBC et à l’AAC.

Les entrailles du lecteur Yamaha sont bien dégagées. Les concepteurs ont pu séparer la carte d’alimentation de la carte audio et de contrôle. Celle-ci a été placée au plus proche des sorties. D’un côté, elle s’occupe du réseau, de l’autre, du traitement audio. La puce de conversion numérique/analogique est une DSD1791. Configurée en mode 192/24, elle assure aussi la lecture des fichiers DSD.

Fonctionnalités du NP-S303

Comme tout appareil Yamaha MusicCast, l’installation initiale passe par l’appui sur la touche « Connect » de l’appareil, puis la connexion avec son smartphone à travers l’application MusicCast.

Si votre réseau est du genre classique, l’installation se déroule parfaitement du premier coup. Dans le cas contraire, il est possible d’invoquer l’aide qui vous guidera sur les points à vérifier. L’application MusicCast est une des rares applications pour lecteur audio offrant la possibilité d’affecter une photo à l’appareil. Logiquement, ce sera une photo de la pièce dans laquelle il est installé : salon, chambre, bureau, etc..

L’écran d’accueil liste tous les appareils Yamaha MusicCast présents chez vous. Vous pouvez ici allumer ou mettre en veille chaque appareil. Lorsque vous sélectionnez le streameur NP-S303, vous tombez sur l’écran listant toutes les sources disponibles. Les services audio comme Qobuz sont directement intégrés dans l’application MusicCast.

En sélectionnant Qobuz, vous serez invité la première fois à entrer vos identifiants. Ensuite, vous aurez accès à toutes les fonctions habituelles telles que les playlists, les favoris, le moteur de recherche ou les recommandations.

En cours de lecture, l’application affiche les informations du morceau bien sûr, mais aussi le format et la fréquence d’échantillonnage. Le volume n’est pas géré par l’application : vous devez continuer à contrôler le volume sur l’amplificateur auquel est relié le NP-S303.

En appuyant sur les trois petits points, différentes actions sont possibles à partir du morceau en cours de lecture : l’ajouter aux favoris Qobuz, l’ajouter à une playlist enregistrée dans le NP-S303 ou encore le mémoriser en tant que favori pour un accès direct depuis la télécommande. Les fonctionnalités sont donc suffisamment fournies pour un usage très simple au quotidien.

A l’écoute

Yamaha a particulièrement bien travaillé son petit lecteur réseau avec des fonctions ultra-complètes. Qu’en est-il du son ? Là aussi, la conception a été bien pensée afin d’offrir une restitution axée sur la précision et la cohérence. La formation orchestrale autour de Marcus Miller pour la reprise de So What livre une belle cohésion d’ensemble et un effet de profondeur intéressant. Les instruments ne sont pas tous sur le même plan mais bien les uns derrière les autres, cela s’entend immédiatement.

Sur un enregistrement plus intimiste tel l’album Live à FIP de Petra Magoni, nous faisons face à une bulle sonore bien stable au centre de la scène. Voix et instruments jouent ensemble comme dans un cocon, avec beaucoup d’authenticité sur les micro-informations donnant corps à l’écoute. Le NP-S303 respecte l’ensemble des registres. La descente dans les fréquences les plus graves matérialise la contrebasse, tandis que la justesse du médium-aigu laisse s’envoler les notes de l’harmonica. Nous l’aurions aimé encore un peu plus incisif, c’est ce qui différencie le NP-S303 de produits bien plus haut de gamme. Mais il y a déjà de quoi se faire plaisir.

La scène sonore a tendance à être bien précise au centre, les voix et les instruments principaux conservent ainsi une bonne lisibilité sur tous les styles musicaux. Les musiques électroniques ne sont pas en reste. Le NP-S303 sait extraire aussi bien les basses lourdes que les nappes de synthés dans toute leur complexité pour nous laisser profiter de l’ambiance entêtante très particulière du single Shut Me Down de Haute).

Les + :
Scène sonore profonde
Microdétails
Plateforme MusicCast complète
AirPlay
Bluetooth bidirectionnel

Les - :
Contrôle du volume absent
Pas d’entrée auxiliaire

Conclusion

Le lecteur réseau Yamaha NP-S303 est idéal pour pallier la connectivité absente d’un ensemble Hi-Fi. Avec son prix attractif et sa présentation simplifiée, il ne doit pas être vu seulement comme un simple produit d’appel. C’est un appareil complet aux excellentes capacités audio, à l’aise dans le détail et la profondeur de la scène sonore. La plateforme MusicCast lui permet d’accéder à Qobuz en Hi-Res, à votre bibliothèque musicale en réseau ou sur une clé USB et aux webradios. Si vous en avez la possibilité, nous vous conseillons d’utiliser les sorties numériques avec un DAC externe pour maximiser l’usage de ce NP-S303.