Votre panier est vide

Rubriques :
Actualités

Comment (bien) placer ses enceintes dans son salon Hi-Fi

Par Alban Amouroux |

La haute-fidélité peut paraître très simple au premier abord : je sélectionne une association de produits qui correspond à mes attentes puis je branche l’ensemble dans mon salon. Cela représente une partie du chemin seulement. Car un système Hi-Fi qui ne serait pas correctement installé ne donnera pas sa pleine valeur. Rassurez-vous : pas question de faire des efforts démesurés ou de défigurer votre salon. Respecter les quelques règles élémentaires détaillées dans cet article devrait vous aider à mettre correctement en place un premier système ou à optimiser votre installation Hi-Fi existante.

Peut-être vous êtes-vous déjà rendu dans un salon ou une exposition dédiée au matériel Hi-Fi. Avez-vous remarqué à quel point les résultats étaient très variables d'un stand à l'autre ? Bien souvent, le résultat n’est pas corrélé avec le coût des appareils en présentation. Un système très haut de gamme peut paraître étrangement peu convaincant, tandis que dans une autre salle, un petit ensemble accessible donnera un bien meilleur résultat. Vous touchez du doigt la problématique de l’adaptation d’une installation Hi-Fi à son environnement. Le meilleur système Hi-Fi ne donnera jamais de bons résultats dans une pièce qui ne lui est pas un minimum adaptée.

1. Placez la bonne enceinte dans la bonne pièce

Concevoir son salon Hi-Fi débute par le bon choix d’enceintes. De grandes colonnes peuvent vous faire rêver, mais elles auront beaucoup de mal à s’exprimer dans une pièce de 9 mètres carrés. A l’opposé, de petites enceintes de bibliothèque ne pourront pas sonoriser correctement une pièce de vie de 50 mètres carrés. En dehors de l’attirance esthétique pour un format d’enceinte, si des modèles sont plus imposants que d’autres, c’est pour une bonne raison. Bien sûr, il y a toujours des contre-exemples et des compromis possibles. Mais partons du principe assez général que plus la pièce est grande, plus les enceintes doivent l'être aussi.

Toujours dans le domaine de l’adaptation des enceintes au local, prenez bien en compte la zone d’écoute et non pas la globalité de l’espace. Si vous possédez une pièce de vie ouverte avec salon, salle à manger et cuisine de 80 mètres carrés mais que le système Hi-Fi est installé dans un recoin, c’est cette zone qu’il faut prendre en compte et non pas la surface de l’ensemble. Une paire de petites enceintes bibliothèque peut alors suffire. Car il faut différencier Hi-Fi et sonorisation. Le but poursuivi n’est pas le même. La sonorisation n’impose pas de position d’écoute. Les enceintes sont installées sans règle précise pour diffuser la musique le plus largement possible. Mais ce n’est pas ce qui nous intéresse ici. La haute-fidélité consiste en une zone délimitée par les deux enceintes et la position d’écoute. Elle peut occuper la totalité d’une pièce ou bien se situer au sein d’un plus grand espace.

Adaptez la taille des enceintes à la taille de la pièce
Prenez en compte la zone d’écoute et non la totalité de la pièce

2. Laissez les enceintes donner leur pleine mesure

Quel que soit l’espace dédié à un système Hi-Fi, il faut lui laisser de la respiration. Les enceintes produisent de la musique à travers leurs haut-parleurs dirigés vers la position d’écoute, mais pas seulement. Le son est omnidirectionnel. Il va venir se réfléchir sur les murs, le sol et le plafond. Cela va modifier la restitution, qui est une combinaison d'ondes sonores directes et d'ondes réfléchies. Idéalement, il faudrait éloigner les enceintes le plus possible de toutes ces surfaces. Ce qui est assez compliqué dans un salon, vous en conviendrez. Tout le monde n’a pas la chance d’avoir une pièce d’écoute dédiée à sa passion. Cependant, il peut aussi être intéressant de jouer sur la distance entre les enceintes et le mur arrière pour renforcer les basses fréquences dans certaines pièces et avec certaines enceintes.

Tout est toujours question de compromis, il faut donc faire au mieux. L’objectif principal étant de laisser respirer les enceintes en évitant de les coller à un mur ou à un meuble. Les enceintes de bibliothèque ou type monitor devront être posées sur un support stable permettant de positionner le haut-parleur d’aigu à la hauteur des oreilles de l’auditeur à sa position d’écoute. Si vous n’avez pas le choix et que vous devez coller les enceintes contre le mur arrière ou presque, vous devez alors éviter les modèles avec un évent bass-reflex en face arrière. Privilégiez les enceintes closes sans évent, ou bien avec un évent en face avant. Par ailleurs, le terme de bibliothèque pour les petites enceintes ne doit pas vous laisser penser qu’il est possible de les installer sur des étagères au milieu des livres. Pour de la sonorisation, pourquoi pas, mais pour une installation Hi-Fi, c’est à éviter autant que possible.

Éloignez les enceintes des murs latéraux
Jouez avec la distance entre les enceintes et le mur arrière
Les haut-parleurs d’aigus doivent être à niveau d’oreille

3. Positionnez les enceintes en suivant un triangle équilatéral

Il est habituellement préconisé de créer un triangle équilatéral où les distances sont identiques entre les deux enceintes et entre chaque enceinte et la position d’écoute privilégiée. Plus vous êtes proche des enceintes, plus les enceintes devront être rapprochées l’une de l’autre. En exagérant leur écartement, la création d’une scène sonore cohérente devient difficile. Les enregistrements stéréo comprennent différents éléments constituant cette scène sonore. Il y a au centre l’interprète principal ou l’instrument solo. Autour d’eux se positionnent les autres instruments. Enfin, l’ambiance de l’enregistrement vient englober le tout. Tout ce qui est au centre est joué à l’identique par les deux enceintes, le reste sera plus à droite ou plus à gauche tout en s’étalant d’une enceinte à l’autre. Le bon écartement des enceintes permet de respecter la stéréo. Mal respectée, soit tout sera au milieu, soit la musique viendra distinctement de chaque enceinte.

La Hi-Fi a des contraintes qui en font idéalement un plaisir solitaire. Pour respecter ce positionnement en triangle, il n’y a qu’une seule position d’écoute idéale. Les auditeurs assis en dehors du triangle observeront un déséquilibre tendant vers l’enceinte dont ils sont les plus proches. Dans ce cas, l’alternative consiste à rapprocher légèrement les enceintes, ou à reculer le canapé. D’autres contournements techniques existent, mais on s’éloigne de la haute-fidélité en stéréo. Se pose également ici la question du caisson de basse pour les systèmes 2.1, c’est-à-dire deux enceintes gauche/droite et un caisson séparé. Il n’y a pas de règle, la seule solution est de tester en déplaçant le caisson jusqu’à trouver son emplacement idéal qui est rarement au centre entre les deux enceintes. Une astuce consiste à placer le caisson à la position d’écoute et à se déplacer dans la pièce jusqu’à trouver son rendu satisfaisant. Vous avez alors trouvé un bon emplacement pour le caisson.

Il est également important de diriger correctement les enceintes vers la position d’écoute. Cela dépend de chaque modèle d’enceinte mais aussi de l’adaptation des enceintes à la pièce. Pour une restitution correcte, certaines enceintes doivent être pincées vers l’auditeur, d’autres doivent rester parallèles au mur arrière. De plus, l’angle que font les enceintes avec la position d’écoute est variable. Il n’y a pas de recette miracle : vous devez faire des tests en pinçant (en modifiant l'angle) plus ou moins les enceintes jusqu’à obtenir la scène sonore la plus stable possible, c’est-à-dire avec un centre solide et un étalement large.

Respectez un triangle équilatéral entre les enceintes et la position d’écoute
Jouez sur le pincement des enceintes
Trouvez la bonne place à un éventuel caisson de basse

4. Allez plus loin en corrigeant la pièce

La bonne enceinte pour la bonne pièce, une zone d’écoute privilégiée où les enceintes respirent et un positionnement en triangle équilatéral : vous avez déjà mis toutes les chances de votre côté pour une bonne conception de votre salon Hi-Fi. Revenons sur la problématique des réflexions sur les parois. Celles-ci vont créer des pics et des creux dans le spectre sonore. Des fréquences seront excitées, d’autres étouffées. Il est possible de contourner certaines problématiques avec la position du système dans la pièce. Il faut éviter les pièces trop profondes par exemple. Parfois, tourner le système à 90° et le positionner sur l’un des murs les plus longs peut régler en partie le problème des réflexions les plus néfastes.

De grandes baies vitrées, un sol en carrelage ou de grands meubles fermés sont d’autres sources de réflexion défavorables à un système Hi-Fi. Vous n’allez pas avoir besoin de refaire la décoration pour adapter votre pièce de vie uniquement à l’écoute de la musique car il existe différentes astuces. La première est la plus simple : positionner un tapis entre les enceintes et la position d’écoute. Il peut être complété par des rideaux épais que l’on tirera lors des écoutes prolongées. Le but n’est pas de transformer la pièce en chambre sourde, ce qui serait contre-productif. Il faut conserver des réflexions naturelles tout en arrivant à se débarrasser de certaines autres. Il existe aussi des solutions de traitement acoustique léger avec des panneaux absorbants à fixer au mur ou à positionner dans les angles. Certains sont disponibles avec des coloris à la demande ou même avec des impressions d’œuvres d’art.

Il reste enfin la solution du traitement électronique. Un appareil dans la chaîne Hi-Fi va corriger le son avant de l’envoyer aux enceintes afin de calmer les fréquences posant problème ou d’augmenter celles qui seraient trop atténuées. Les correcteurs de tonalité grave/aigu des amplificateurs peuvent apporter un petit plus, leur action étant toutefois limitée. Un égaliseur graphique ou paramétrique permet de franchir un premier pas. Mais il faut savoir exactement ce que l’on fait et ne pas se lancer sans avoir préalablement relevé des mesures avec un micro et un logiciel. Alternativement, il existe des solutions qui vont prendre les mesures et appliquer automatiquement les réglages, sans que vous n’ayez rien à faire, chez Dirac, RoomPerfect ou Trinnov par exemple. Elles rendent l’écoute de votre système Hi-Fi plus naturelle en supprimant les problèmes acoustiques de la pièce. Tout cela est hautement paramétrable et personnalisable pour obtenir le son que vous souhaitez.

Ajoutez simplement un tapis et des rideaux épais pour commencer
Essayez le traitement acoustique léger
Passez à la correction électronique manuelle ou automatique

Nous espérons que ces conseils vous aideront à concevoir votre futur salon Hi-Fi ou à améliorer votre système existant. Il y a d’ailleurs bien d’autres astuces à expérimenter une fois une base saine obtenue. Répétons-le à nouveau : la haute-fidélité domestique est une affaire de compromis. Aucun système ne sera jamais capable de reproduire la musique telle qu’elle existe en réalité. On peut seulement s’en approcher, le principal étant de se faire plaisir à l’écoute.