Votre panier est vide

Rubriques :
News

White Lung, frisson keupon

Par Clotilde Maréchal |

Les Canadiennes de White Lung ne sont pas contentes...

Comme ça braille très très fort, que ça enclume très très lourdement, que ça grattouille très très violemment et que c’est en majorité très très féminin, difficile de ne pas voir en White Lung la descendance directe de Hole, Babes In Toyland et autres L7. Mais si la chanteuse Mish Way est réellement convaincante en fille de la vengeance de Courtney Love, elle réussit surtout à se démarquer de cette pesante influence en offrant une palette plus large. Ce troisième album du groupe de Vancouver dépasse ainsi le cahier des charges du simple brûlot punk rock féministe. Et derrière le tsunami de guitares furibardes, Deep Fantasy, paru le 16 juin chez Domino, jongle astucieusement avec des mélodies accrocheuses et les changements de tempos salvateurs. Bref, de quoi se lustrer efficacement et intelligemment les oreilles.



À découvrir autour de l'article