Rubriques :
Vidéo du jour

Une môme et un poète...

Par Clotilde Maréchal |

Il y a 50 ans, Piaf et Cocteau s’éclipsaient à quelques heures d’intervalle.

Elles sont assez peu nombreuses ces voix françaises du XXe siècle ayant réussi à résonner aux quatre coins du monde… Celle d’Edith Piaf est évidemment l’une d’entre elles. Au point qu’un demi siècle après sa disparition, l’univers de ce p’tit bout d’femme marque toujours et encore les esprits… Le 10 octobre 1963, il y a donc tout juste 50 ans, à 13h10, à Plascassier, un quartier excentré de Grasse, la Môme s’envolait pour toujours, à seulement 47 ans, emportée par une hémorragie interne due à une insuffisance hépatique, usée par les excès, la morphine et les souffrances de toute une vie qu’elle chanta comme personne… La voici emportée par la foule cette fois, sur la scène de l'Olympia en 1961 :



Le hasard fait parfois étrangement les choses puisque quelques heures après la disparition de Piaf, un autre génie de France tout aussi internationalement reconnu s’éteignait lui aussi : Jean Cocteau. Début 1940, la chanteuse et le poète se rencontrent, ce dernier lui écrivant la pièce Le Bel indifférent qu’elle interprétera :



 Lire aussi

À découvrir autour de l'article