Votre panier est vide

Rubriques :
Vidéo du jour

Neil Young en corps à cordes

Par Max Dembo |

Le Loner goûte au luxe des violons et des cuivres...

A part un troupeau de bisons en pleine charge voire éventuellement la grande faucheuse en personne, on ne voit pas trop ce qui pourrait arrêter Neil Young

A 69 ans, le Loner n’a jamais été aussi actif, enchaînant les albums à un rythme effréné : cinq disques entre 2000 et 2014 ! A peine remis d’A Letter Home mis en boite dans une cabine (téléphonique) d’enregistrement que ses fans doivent déjà se pencher sur le cas de Storytone, étonnant album au concept inédit pour la star canadienne.

Neil Young a en effet enregistré ce disque deux fois : avec grand orchestre de 92 musiciens et big band (la version standard), puis en solo, seul au piano et à la guitare acoustique (version offerte en bonus avec la Version Deluxe). Deux visions apparemment opposées de l’art youngien – l’épure de l’acoustique face aux fastes d’un océan de cordes et de cuivres – et qui trouvent toute leur cohérence lorsqu’on tente l’écoute intégrale de ces deux fois dix titres.

Tous les thèmes chers au Loner sont ici passés en revue (environnement, temps qui passe, amour…) et on sent le bonhomme en total communion avec sa propre sémantique même s’il avait déjà goûté aux violons au siècle dernier (sur Harvest en 1972 notamment), mais aussi aux cuivres (This Note’s For You en 1988).



 Lire aussi

À découvrir autour de l'article