Votre panier est vide

Rubriques :
News

Funky Snoop

Par Max Dembo |

Avec 7 Days Of Funk, Snoop Dogg se transforme en Snoopzilla…

Publié par l’excellent label Stones Throw, 7 Days Of Funk est le résultat de l’union entre Snoop Dogg (caché ici sous le pseudo de Snoopzilla) et Dam-Funk. Le chien le plus célèbre de Long Beach a fait du gangsta rap, de la soul, de la pop, du reggae et ici du funk. De son côté, Dam-Funk a grandi de l'autre côté de Los Angeles, à Pasadena, et a sorti son premier album Toeachizown en 2009 sur ce même Stones Throw. Cet artiste visionnaire revendique son amour du funk moderne non comme un effet de mode mais comme un style de vie. Assez avant-gardiste, il est à la fois le gardien et l’héritier d'une tradition regroupant George Clinton, Roger Troutman, Prince et Snoop Dogg lui-même, lui qui fut parmi les pionniers du G-Funk avec Dr. Dre… 7 Days Of Funk, c'est aussi le premier projet de Snoop Dogg avec un seul producteur depuis Doggystyle sorti en 1994. Quant à ce pseudo de Snoopzilla, il s’agit évidemment d’un hommage/clin d’œil au maître de la basse funk, Bootsy Collins, qui s’est souvent fait appeler Bootzilla. « Nous sommes issus de la même matrice, confie Snoop. J'ai toujours eu des influences funk dans ma carrière. Dam-Funk sait comment garder le funk vivant et je savais qu'il fallait que je fasse quelque chose avec lui ». A l’arrivée, ce projet hip-hop lorgne vers le passé de Zapp, Evelyn “Champagne” King, Patrice Rushen et bien d’autres. Côté invités, Bootsy Collins en personne mais aussi Daz et Kurupt ont fait le déplacement… 7 Days Of Funk a été enregistré dans le home studio de Dam-Funk, recevant de temps en temps la visite de l'alter ego de Snoop Dogg.





À découvrir autour de l'article