Votre panier est vide

Rubriques :
News

A la sauce Sosa

Par Clotilde Maréchal |

Superbe orgie de jazz et de musique afro-cubaine signée Omar Sosa...

Entre jazz et musiques du grand sud, Omar Sosa est l'un des sorciers les plus éclectiques du village global. Dérivé de la langue yoruba d'Afrique, le nom du nouvel opus du pianiste cubain, Ilé, est un clin d’œil à la culture de son île natale ; la musique est au diapason : ballades et pièces au groove subtil, baignées dans une afro-cubanité enrichie d'un zeste d'électronique... Aussi à l'aise au Fender Rhodes que devant son piano à queue, Sosa trône, telle une sentinelle de continents musicaux qui s'entrechoquent. Pour la première fois depuis Free Roots et Bembon (les deux disques qui l'ont fait connaitre en France) ce nouvel opus contient plusieurs morceaux avec des voix. C'est ainsi qu'Omar Sosa, qui vit en Espagne depuis quinze ans, a travaillé plusieurs titres avec le chanteur de flamenco José « El Salao » Martín, ainsi que deux morceaux avec le poète-rappeur américain Kokayi.



 Lire aussi

À découvrir autour de l'article