Catégories :

Le Philharmonique de Berlin crée son propre label

Comme d’autres grands orchestres tels que le LSO et le San Francisco Symphony, la phalange berlinoise aura désormais elle aussi son propre label discographique...

Par Max Dembo | Actualité | 29 avril 2014
Réagir

L'Orchestre Philharmonique de Berlin a officiellement annoncé la création de son propre label : Berliner Philharmoniker Recordings. On connait la capacité de la mythique phalange teutonne à faire vivre sa musique hors ses murs grâce à son Digital Concert Hall qui permet d'accéder à tous ses concerts en direct et en streaming. Elle utilisera désormais sa technologie d’enregistrement pour son propre label. Pour ouvrir le bal, Berliner Philharmoniker Recordings proposera un cycle de symphonies de Schumann dirigé par Sir Simon Rattle, directeur musical de la formation depuis 2002, enregistré en concert en février et en novembre 2013.

Avec cette initiative, le Philharmonique de Berlin marche sur les traces d’autres prestigieux orchestres ayant eux-aussi créé leur maison de disques : le London Symphony Orchestra mais aussi le San Francisco Symphony ou bien encore l’Orchestre symphonique de la Radiodiffusion bavaroise ont produit de nombreux disques sous leur propre pavillon. Un moyen pour ces grands orchestres de choisir le répertoire comme la date de publication de ses captations. Un pied de nez aux grandes maisons de disques ? Rattle insiste sur ce point : « Les symphonies de Schumann n’ont jamais été considérées comme des œuvres très vendeuses mais pour nous, à l’Orchestre Philharmonique de Berlin, cette musique nous touche au cœur encore plus que toute autre musique… D’où l’envie de partager notre interprétation avec les autres. »

Le contrat passé par le chef liverpuldien avec EMI avait jusqu’ici permis une collaboration fructueuse. Mais cet accord avec EMI (désormais Warner Classics) est arrivé à terme et, surtout, n’a pas été reconduit… Les parutions futures de Berliner Philharmoniker Recordings devraient comprendre une Passion selon St Jean dirigée par Rattle et un cycle de symphonies de Schubert avec, à la baguette, Nikolaus Harnoncourt.



Le site officiel de l'Orchestre Philharmonique de Berlin

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters