Votre panier est vide

Rubriques :
Chers disparus

Daniel Théron alias Dashiell Hedayat est mort

Par Max Dembo |

L'écrivain et musicien Daniel Théron, connu surtout sous les pseudonymes de Jack-Alain Léger et Dashiell Hedayat, s’est donné la mort à l’âge de 66 ans.

Daniel Théron est décédé le 17 juillet à Paris. L’écrivain, plus connu sous le pseudonyme de Jack-Alain Léger, mais aussi musicien auteur d’un album cultissime, Obsolète, publié en 1971 sous un autre pseudonyme, Dashiell Hedayat, s’est défenestré à l’âge 66 ans. L’information a été donné par Livres Hebdo. « Jack-Alain Léger dont j'étais le tuteur s'est défenestré. Je le pleure. » indiquait l'avocat Emmanuel Pierrat, qui s'occupait de lui, sur son compte twitter…

Quel que fut le sobriquet derrière lequel il se cachait (Jack-Alain Léger et Dashiell Hedayat certes mais aussi Melmoth, Paul Smaïl, Eve Saint-Roch…), Théron était un personnage. Son œuvre couvrait tout le spectre de la littérature, du roman d'aventure au livre de recherche, en passant par la fresque, la saga, l'introspection analytique, le pamphlet et l'essai.

Il fut notamment l'auteur de Monsignore publié en 1976 chez Laffont, énorme succès vendu à plus de 350.000 exemplaires en France et qui devint un film hollywoodien signé Frank Perry en 1982 avec Christopher Reeve et Geneviève Bujold. Il était également le traducteur d’œuvres de Bob Dylan (Tarantula), J.R.R.Tolkien (Les Aventures de Tom Bombaldi) et Leonard Cohen (L'Énergie des esclaves).

Né le 5 juin 1947 à Paris, Daniel Théron n’a qu’une vingtaine d’années lorsque Christian Bourgois édite son premier roman Being, publié sous le nom de Melmoth, et le label Arion, son premier disque intitulé La Devanture des ivresses, qui décroche le Grand Prix de l'Académie Charles-Cros en1969.

En 1971, son deuxième album, Obsolète, confirme la face ovniesque du bonhomme qui choisit son pseudonyme en fusionnant les noms du maître du roman noir américain Dashiell Hammett et celui de l'écrivain iranien Sadegh Hedayat. Entre rock progressif et rock psyché, l’opus est assez confidentiel à sa sortie mais deviendra de plus en plus culte au fil des ans et des rééditions. Enregistré notamment avec des musiciens du groupe Gong (Daevid Allen, Didier Malherbe, Pip Pyle, Gilli Smyth, Christian Tritsch) en même temps que leur album Camembert électrique au château d'Hérouville, Obsolète accueille aussi la voix de l'écrivain américain William Burroughs sur le titre Long Song For Zelda.

Mon premier amour, Jacob Jacobi, Wanderweg, Vivre me tue, Tartuffe fait ramadan ou Selva Oscura comptent parmi les très nombreux livres de ce personnage assez sulfureux, écorché vif, maudit, maniaco-dépressif, homosexuel revendiqué et islamophobe convaincu. En 2006, Daniel Théron expliquait dans les colonnes du Monde son goût pour les hétéronymes : « Porter le nom de mon père m'eût été intolérable… »

Sur ces images du 30 janvier 1972, il est reçu par Denise Glazer dans son émission Discorama:

À découvrir autour de l'article