Votre panier est vide

Rubriques :
News

Vijay Iyer, le club des 6

Par Marc Zisman |

En sextet, le pianiste new-yorkais signe un disque brillant et tout-terrain...

Après un bel album plutôt osé en duo avec le trompettiste Wadada Leo Smith (A Cosmic Rhythm With Each Stroke) paru en mars 2016, le pianiste Vijay Iyer signe un nouveau disque d’une richesse impressionnante : Far From Over. Son premier en sextet, en fait son trio habituel (la basse de Stephan Crump et la batterie de Tyshawn Sorey) augmenté de la trompette de Graham Haynes et des saxophones de Steve Lehman et Mark Shim.

Un ensemble de jazz très contemporain embarqué dans une embardée folle et plurielle qui lorgne aussi bien vers le Miles électrique de la fin des années 60 (Iyer tripote ici un peu de Fender Rhodes et c’est superbe) que vers le jazz européen, voire le jazz légèrement world. Le niveau est plutôt élevé, le pianiste new-yorkais signant des compositions ambitieuses.

A ses côtés, ses complices déroulent des improvisations alternant entre le cérébral et le plus sensuel, plongeant corps et âmes dans les thèmes de leur leader. Un album qui confirme surtout le talent de Vijay Iyer, l’un des pianistes les plus passionnants de sa génération.





Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article