Catégories :

Tame Impala, clubbing intime

Moins de guitares et plus de synthés pour le nouvel album très moelleux, groovy et personnel de l'Australien Kevin Parker...

Par Marc Zisman | Vidéo du jour | 17 février 2020
Réagir

Avant même que le quatrième album de Tame Imapala ne sorte, Kevin Parker était déjà, plus que jamais, partout ! Kanye West, Kali Uchis, Lady Gaga, Travis Scott, Theophilus London, The Avalanches et une poignée d’autres ont craqué pour l’Australien qui donne le tournis à toute une planète en mêlant psychédélisme, rythmique XL et refrains imparables.

Ce psychédélisme ultra-hypnotique justement, Parker l’a mis en sourdine pour The Slow Rush, son œuvre la plus solaire et hédoniste à ce jour. Une sensation de bien-être très chill plongée dans des sonorités souvent eighties, parfois ouvertement FM voire cheesy…



Le R&B chamallow d’Hall & Oates ou des Bee Gees, la pop sur coussins d’air de 10CC, le soft rock à la Supertramp et la finition au polish des premiers Air sont souvent à portée de main et les synthés éclipsent les guitares. Mais comme Kevin Parker est doué et rusé, ils noient ces influences dans une production 100% 2020.

The Slow Rush est surtout d’une efficacité redoutable et le discoïde Is It True pourrait expédier sa popularité encore plus haut.



ÉCOUTEZ "THE SLOW RUSH" DE TAME IMPALA SUR QOBUZ



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Vos lectures