Catégories :

Star Wars 9, John Williams à la baguette

Avec "The Rise of Skywalker", la saga la plus célèbre de l'histoire du cinéma se referme logiquement sur une nouvelle partition signée Williams...

Par Nicolas Magenham | Vidéo du jour | 5 janvier 2020
Réagir

On connait tous des couples mariés depuis des décennies et qui sont toujours aussi bien assortis, malgré les épreuves du temps. C’est le cas de John Williams et de la saga Star Wars, en ménage depuis 42 ans ! Sur les douze films de la série, seuls deux ne sont pas signés du compositeur attitré de Steven Spielberg (remplacé par Kevin Kiner dans The Clone Wars en 2008 et Michael Giacchino dans Rogue One: A Star Wars Story en 2016).

Cette intimité hors du commun entre un compositeur et un sujet permet d’aller au fond d’une technique particulièrement usitée dans Star Wars : celle du leitmotiv. Après tant d’années passées à les travailler encore et encore, les phrases mélodiques qui caractérisent tel personnage ou tel décor atteignent nécessairement un degré inégalé de complexité et de subtilité. C’est le cas du Rey’s Theme, que les aficionados reconnaîtront (ou pas) dans certaines scènes de The Rise of Skywalker.

Pour ce que John Williams annonce comme son « ultime contribution » à la franchise Star Wars, celui-ci a réuni dans cette BO – de manière plus ou moins cachée – tous les thèmes associés aux grandes figures de la saga, de Leia à Yoda, en passant Darth.



Dans certains scènes, l’attitude de Williams est ni plus ni moins celle d’un vieil ami se réjouissant à l’idée de retrouver un personnage qu’on avait un peu perdu de vue au fil des années. C’est le cas de Lando Calrissian (interprété par Billy Dee Williams et qui est apparu pour la première fois dans Star Wars, Episode V en 1980), qui fait ici son retour, et dont l’apparition est associée à une musique particulièrement joyeuse.

Ce type de clin d’œil amical permet d’humaniser un film que d’aucuns considèrent comme un pur produit de consommation. Et on retrouvera bien entendu l’atmosphère majestueuse (Destiny of a Jedi), épique (Battle of the Resistance) et lyrique (The Force is With You) de ce qui fait la substantifique moelle de la musique de ce mythe de notre temps.



Ce 9e film est donc pour John Williams un clap de fin, mais c’est aussi pour lui un début inattendu : à 87 ans, il fait avec The Rise of Skywalker ses premiers pas comme comédien en « interprétant » (même s’il ne s’agit que d’un caméo) Oma Tres, le gérant du bar de la planète Kijimi !

ÉCOUTEZ "STAR WARS : THE RISE OF SKYWALKER" DE JOHN WILLIAMS SUR QOBUZ



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters