Rubriques :
Vidéo du jour

Oumou Sangaré mise à nu

Par Benjamin MiNiMuM |

Avec "Acoustic", la grande chanteuse malienne signe un album vibrant et sans fioriture.

Le bien nommé Acoustic, paru il y a quelques jours sur le label No Format, présente Oumou Sangaré à nu. Enregistré en prises directes lors de deux intenses journées de studio, la patronne du chant malien remet pour la troisième fois en jeu les morceaux de son album Mogoya de 2017 qui, l’année suivante, a bénéficié d’une version entièrement remixé (Mogoya Remixed) par St Germain, François and The Atlas Moutain ou encore Spoek Mathombo.

Ici donc aucun soutien sonore électrique ou électronique ne rentrent en jeu. Seuls la guitare sensible de Guimba Kouyaté, le kamélé n'goni alerte de son fidèle compagnon musical Brahima « Benogo » Diakité et l’orgue jouet et le célesta de Vincent Taurelle, déjà impliqué dans l’album original, enveloppent la voix unique de la diva et celles de ses choristes Emma Lamadji et Kandy Guira. L’effet est saisissant, jamais on n’avait senti la vibrante présence d’Oumou Sangaré si proche.



Portée par ce climat intimiste, Oumou a tenu à ajouter aux neuf morceaux de Mogoya, deux titres très personnels et emblématiques de sa magnifique carrière. Initialement paru en 1993, Saa Magni est son hommage au regretté arrangeur Amadou Ba Guindo, qui fut l’un de ses premiers soutiens.



Diaraby Nene est sans doute son morceau le plus emblématique. Écrit alors qu’elle était adolescente, Oumou Sangaré y confesse l’émoi des premières amours. Bravant ainsi un tabou de la société patriarcale traditionnelle, elle s’est fait quelques ennemis, mais a surtout récolté le soutien inconditionnel de la jeunesse qui a fait d’elle un porte parole des causes féministes, combat qu’elle n’a jamais abandonné par la suite.

ÉCOUTEZ "ACOUSTIC" DE OUMOU SANGARÉ SUR QOBUZ



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article