Catégories :

Lee Scratch Perry, dub à gogo

Aux côtés du duo californien Peaking Lights, l'octogénaire pape du dub prouve que l'Ehpad n'est pas à l'ordre du jour. Pas vraiment même...

Par Smaël Bouaici | Vidéo du jour | 31 octobre 2019
Réagir

Après un superbe album avec Adrian Sherwood, Rainford, paru au printemps 2019, le pionnier du dub poursuit sa belle année avec un disque chez Stones Throw, le plus important des labels indépendants californiens (J Dilla, Mad Lib, Dâm-Funk…), intitulé Life of the Plants. Une rencontre au sommet qu’on doit au musicien argentin Ivan Lee, qui a tourné avec Lee Perry, et qui l’a connecté au duo de dub angelino Peaking Lights, composé d’Aaron Coyes et Indra Dunis.

Et ils ont pu constater qu’à 82 ans, le Jamaïcain avait encore du coffre ! Arrivé le matin pour la première session, au studio Stones Throw – qu’il avait au préalable redécoré à sa guise –, il a enregistré une prise de 20 minutes, avant d’enchaîner 20 minutes d’overdub. La séance a finalement duré 8 heures ! On imagine le monstrueux travail d’édit réalisé par les deux producteurs face à un Lee Perry comme toujours en roue libre…



Le secret de la réussite de ce Life of the PlantsSherwood l’a bien compris – consiste donc à canaliser sa frénésie. “On dirait que les mélodies et les lyrics sortent de son subconscient”, raconte d’ailleurs Aaron Coyes, qui en a ressorti cinq plages de quelque 9-10 minutes, trois morceaux et deux dubs à la production léchée et aux consonances électro – et limite disco sur Dub Magik. Nul doute qu’il leur reste de quoi faire un ou deux albums supplémentaires…

ECOUTEZ "LIFE OF THE PLANTS" DE LEE SCRATCH PERRY SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters