Votre panier est vide

Rubriques :
Vidéo du jour

Le virus Haken

Par Maxime Archambaud |

Avec l'impressionnant "Virus", les maîtres britanniques du metal progressif signe un 6e album à l'éclectisme salvateur...

Il est compliqué de mettre le doigt sur ce qui, précisément, est le plus intéressant dans la discographie et le metal progressif d’Haken. Et ce n’est pas leur sixième album studio, sobrement intitulé Virus, qui nous y aidera. En 2018, les Britanniques nous gâtent avec l'excellent Vector, pensé comme la première partie de Virus. Les deux sont dès le départ pensés comme un double album ; certains matériaux sont enregistrés en même temps et mis de côté pour leur donner davantage de temps pour maturer et servir ainsi Virus. En reprenant le personnage Cockroach King déjà présent en 2013 sur The Mountain, on pourrait d'ailleurs parler de triple album ou de triptyque. En fait, Virus s’inscrit dans un tout bien plus global et exigeant quand on prend la peine d'y regarder plus près.

Ici, Les Londoniens délivrent une performance plus brutale mais a contrario plus accessible. Le paradoxe ? C'est là tout leur ADN. Comme ce chaos maîtrisé, presque à la Young Gods, dans lequel le heavy metal flirte avec le deathcore, le metal alternatif, des ambiances plus pop ou jazzy, dont les sursauts servent le récit.



Rarement a-t-on pu voir Haken déployer autant d'éléments metal extrême, sans oublier les nombreuses facéties instrumentales presque hors de propos, toutes excusées par la dextérité des Anglais. Devant le génie de l'exécution, il n'y a qu'à s'incliner. Nul doute que les dix-sept minutes des cinq titres estampillés « Messiah Complex » resteront très longtemps dans les mémoires tant pour leur technicité que pour la quantité de références aux deux précédents albums. Cette nouvelle pièce du puzzle hakenien rendrait presque nostalgique, puisqu'elle semble clore un chapitre important de leur vaste mythologie. L'attente du prochain est donc immense. Comme cet album et ses créateurs.



ÉCOUTEZ "VIRUS" DE HAKEN SUR QOBUZ



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article