Catégories :

Lankum, l'autre Irlande

Avec son 3e album, le groupe dublinois éradique encore plus les clichés liés à la musique de leur terre d'Irlande...

Par Benjamin MiNiMuM | Vidéo du jour | 30 octobre 2019
Réagir

La majorité des chansons de The Livelong Day, dernière livraison de Lankum, proviennent du répertoire traditionnel. La guitare de Darragh Lynch, la cornemuse de son frère Ian ou le violon de Cormac Mac Diarmada sont typiques du genre et l’harmonium et le concertina de Radie Peat ne sont pas des apports incongrus.

On y trouve des airs à danser (Bear Creek), des classiques du folklore (The Pride of Petravore, The Dark Eyed Gypsy) ou une ballade d’origine écossaise, populaire lors de la Guerre de sécession et remise au goût du jour par Karen Dalton (Katie Cruel).

Le quatuor irlandais s’approprie ces chansons, complétées par leurs propres compositions (The Young People ou Hunting the Wren) dans un esprit très éloigné de ce qui se pratique dans les pubs de Dublin.



Les bourdons enveloppants de l’harmonium et de la cornemuse, les harmoniques précises tirées de chaque instrument ou les vocalises troublantes des quatre musiciens/chanteurs évoquent davantage le Velvet Underground que les Chieftains.



Crépusculaire, mystique et majestueux, The Livelong Day trouve un équilibre délicat entre joie et mélancolie et confirme Lankum dans un statut de groupe crucial pour l’évolution des traditions de leur verte contrée.

ECOUTEZ "THE LIVELONG DAY" DE LANKUM SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters